La plus grande des guerres divines est sur le point de se déclencher. A quel dieu appartiendrez-vous?
 
AccueilAccueil  PartenairesPartenaires  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tristan, chevalier de diamant du démogorgon [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tristan

Chevalier du Démogorgon
Chevalier du Démogorgon
avatar

• Nombre de messages : 515

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
10/10  (10/10)
Cosmos:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Tristan, chevalier de diamant du démogorgon [fini]   Ven 26 Mar - 23:50

.:. Tristan Nifflheim, Chevalier de Diamant du Démogorgon .:.


    .:¤Identité¤:.


  • Nom:Nifflheim

  • Prénom:Tristan

  • Rang:Diamond

  • Age:20 ans

  • Sexe:Homme

  • Mots de passe : Validé par Eris


    .:¤Goût¤:.


  • Symbole ou objet fétiche:
    Un anneau d'argent sur son annulaire droit. Il représente un œuf doté de deux ailes. En outre, il porte sous son œil gauche un tatouage en forme de dents de scie bleue.

  • Aime:
    Tristan est un personnage aux goûts simples, bien qu'un peu exotiques.
    En effet, ce qu'il aime le plus, en ce monde, c'est "jouer" avec ses victimes. Bien entendu, "jouer" signifierait pour autrui "torturer et désespérer" ses proies, mais Tristan y prend un tel plaisir que c'en est un jeu pour lui.
    La seconde chose qu'il aime le plus au monde, c'est de voir l'agonie de ses victimes, le désespoir qui les animes en passant de vie à trépas. C'est pour lui le bouquet final de son jeu...

    Après ces deux plaisirs particuliers que lui offrent ses fonctions, il ne dédaigne ni le bon vin, ni la bonne chaire. Quant aux femmes, il ne pourrait s'en passer sans son jeu...



  • N'aime pas:

    Tristan exècre la paix, car elle est pour lui synonyme d'ennui. Il déteste aussi qu'on vienne perturber son jeu... Et rares sont ceux qui s'y sont risqués. Plus rare encore sont ceux qui s'en sont sortis.
    Il déteste aussi les guerriers sans éducation qui cognent à tord et à travers sans classe...
    Enfin, il déteste les humains, si prévisibles et pathétiques...


    .:¤Camps et combat¤:.


  • Groupe:Aphrodite

  • Style de technique(s):Illusions


  • Objet(s) particulier(s):-

  • Armure:Démogorgon.


    .:¤Description¤:.


  • Physique:
    De taille moyenne, Tristan a une silhouette athlétique. Doté de mains de pianistes, il semblait au premier abord assez fragile pour un chevalier de sa puissance.
    En outre, son visage de couleur ivoire est pourvu de deux yeux clairs d'un gris bleuté au regard pénétrant, et sous son œil gauche, un tatouage en forme de dents de scie bleue mettait sa beauté en valeur. Son nez aquilin et les traits fins de son visage ne laissaient aucune place à une imperfection. Ses cheveux d'un blond platine semblaient presque blanc, et étaient présentés sous forme d'une coiffure complexe donnant un certain dynamisme à son visage.


  • Caractère:
    Cet homme d'un orgueil hors norme est aussi beau que machiavélique.D'un tempérament joueur, il laissera sa proie en vie, tant qu'il la trouvera intéressante... Malheureusement, il compense la lassitude que lui inspirent ses victimes avec une mort lente, accablante et un désespoir à nul autre pareil.
    En effet, son second plus grand plaisir étant de voir le visage de ses victimes exprimer leur désespoir lors de leur agonie.

    Ainsi, son insolente beauté cache un prédateur des plus sadique, qui, tel l'araignée tend son fil, tisse sa toile d'illusions, menant sa victime doucement mais surement vers un abîme de désespoir et une mort lente... Le tout en consommant un bordeau grand cru, affalé dans son fauteuil.



Dernière édition par Tristan le Jeu 1 Avr - 23:58, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tristan

Chevalier du Démogorgon
Chevalier du Démogorgon
avatar

• Nombre de messages : 515

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
10/10  (10/10)
Cosmos:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Re: Tristan, chevalier de diamant du démogorgon [fini]   Ven 26 Mar - 23:51


    .:¤Passé¤:.


  • Histoire:

    Chapitre I: La huitième merveille du monde est norvégienne.

    Personne n'aurait pensé que ce jour là, le plus cruel, mais aussi le plus bel être que la Terre ai portée naisse en cette modeste ville de Trondheim.

    Vaquant à leur tâches quotidiennes, les citadins ne prêtèrent aucune attention à l'agitation fébrile qui régnait en la demeure des Nifflheim.
    Et de fait, comme toute les mères, Helena Nifflheim accouchait. Auprès de sa belle se tenait Jormund Nifflheim, qui encourageait sa femme, tout en lui tenant la main.
    Ému, Jormund regardait sa femme luisante de sueur et à court de souffle pousser, sous les recommandations de la sage femme qui les assistait.

    Finalement, après quatre heure de travail, l'enfant tant attendu vit le jour. Etrangement calme, il ne poussa aucun cris, et se contenta de regarder la sage femme dans les yeux...
    Alors, étrangement mal à l'aise, la sage femme confia le nouveau né à ses parents, avant de s'éclipser. Aux anges, monsieur et madame Nifflheim ne remarquèrent sa disparition qu'après avoir nommé leur enfant Tristan.


    Chapitre II: Un démon au visage d'ange.

    Très vite, mes parents se rendirent compte que j'apprenais à une vitesse fulgurante tout ce qu'on voulait bien m'apprendre, si bien qu'à mes quatre ans, j'avais appris à lire, à parler, à écrire, à jouer du piano et à marcher.

    Cependant, je m'ennuyai. Bien que mon entourage ne tarissaient pas d'éloge sur ma personne, je ne pouvait m'empêcher de les trouver ennuyeux.
    Et, comble de malheur, mes yeux clairs d'un gris bleuté ornant mon fin visage sans défaut étaient mis en valeur par ma chevelure d'un blond platine si pur qu'ils en paraissaient blanc... Ce qui faisait de moi un être exceptionnellement beau... Et qui me valait un entourage permanent.

    Alors, un jour, parvenant à semer mes fervents admirateurs, je décidais de me promener dans la futaie de pins qui bordait la ville, cherchant un peu de tranquillité. La majestuosité des grands pins enneigés aurait pu faire rêver plus d'une âme égarée, mais je n'y trouvait aucun intérêt. Ce n'était que des arbres, dont la beauté était risible en comparaison à la mienne...

    Soudain, un pépiement attira mon attention, me dévoilant un chardonneret élégant. Petit, il avait des ailes noires et jaunes, piqueté de blanc, une tête rouge dont le bec était entouré d'une ligne noire.
    Bien vite, je compris la raison de ses cris. En effet, l'une de ses ailes semblait cassée...

    Me baissant, je joignis mes mains pour leur donner la forme d'un nid, dans lequel l'animal blessé et transi de froid se lova bien vite. Alors, refermant une main sur l'oiseau pour l'empêcher de s'enfuir, je lui cassait les jambes avec ma seconde main, écoutant avec plaisir son chant de souffrance... Puis, amusé par ce jeu, je décidais de le déplumer plume après plumes... Avant de lui casser la seconde aile.
    Mais, à ce moment là, l'ennui me rattrapa. Ses plaintes étaient devenues trop répétitives, après plus de cinq heures de jeu... Aussi l'écrasais je entre mes deux mains, écoutant son intéressant chant d'agonie, sous la nuit tombante.

    C'est ainsi que je réalisais que l'oiseau avait vaincu mon ennui...


    Chapitre III: Les pantins du démon.

    Trois ans plus tard, ma carrure d'athlète et ma sérénité avaient encore augmenté mon charme, si bien qu'il m'était plus difficile de m'évader pour m'amuser. Chose d'autant plus dommage que je voulais tester mon jeu sur un jeune renne. En effet, j'avais joué avec pleins d'animaux, comme les poissons, les chats, les chiens, les écureuils, et plein d'autre, mais je voulais passer à un truc plus grand...

    En outre, mes petits passes temps me permettaient d'apprendre l'anatomie, un domaine dans lequel j'avais excellé dès mes cinq ans. C'était, je devais l'avouer, une matière qui me plaisait beaucoup...

    Cependant, je m'étais fait à mon entourage. En effet, cette bande d'admirateur m'était si loyal qu'ils me couvraient dès que je risquais d'être pincé.
    Je me rappel encore du jour où je m'amusais avec le chien de notre voisin... Lors de son cri d'agonie, les voisins étaient sortis en trombe de chez eux, et durent apercevoir ma silhouette qui s'éloignait.
    Alors, malgré le sang qui maculait mes vêtements et ma personne, personne ne cru le couple qui venait de perdre leur chien... De fait, qui aurait pu penser qu'un être aussi beau que moi puisse commettre un acte d'une telle atrocité? Comment croire qu'un être aussi intelligent que moi puisse faire ces massacres? J'étais béni des dieux... Et nul ne pouvait s'opposer à moi.

    Et puis, après tout, ils pouvaient m'amuser, ces pantins... Sur un mot ou un geste de ma part, ils étaient prêt à s'entretuer...

    Un jour, alors que je débutais ma douzième année, je découvris la mythologie grec. Bizarrement, je me senti proche de la déesse Aphrodite.
    Dès lors, je me senti obsédé par la beauté. Dans un monde de beauté, nul ne pouvait s'ennuyer...

    La magnificence était ma destinée, puisque même les astres ne pouvaient éclipser ma beauté. Et, pour remercier Aphrodite de son don, je me devait de lui offrir un monde des plus beau.
    Alors, le jour même, je demandais à mes pantins de me fournir des vêtements digne de ce nom, qui mettraient ma perfection en valeur. Bien entendu, tous se mirent aussitôt au travail.
    Le meilleurs coiffeur de la ville me fit une coupe sur mesure, tandis que le meilleur maquilleur me tatoua afin de faire ressortir la beauté de mes traits.
    Enfin, on m'offrit de magnifiques atours. Mais, le plus beau d'entre tous me fut offert par mes parents. Il s'agissait d'un bague à la blancheur immaculée représentant un œuf ailé. D'après leurs propos, cette bague appartenait à la famille Nifflheim depuis des temps immémoriaux.

    Quelques mois passèrent avant que je ne rencontre ma destinée. Après avoir augmenté encore ma beauté par les artifices humains, j'avais manipulé les habitants pour qu'ils me construisent une demeure digne de ma beauté, et fassent de Trondheim la plus belle ville du monde.


    Chapitre IV: L'éveil de la beauté.

    Et c'est ainsi qu'un étrange messager vint me voir. Vêtu avec d'un costume qui le faisait ressembler à une grenouille de B. Potter, avec ces hauts de chausse à rayures rouges et noires, son pourpoint rouge et son chapeau haut de forme noir, il était d'une beauté à couper le souffle. Ses longs cheveux d'un noir de jais cascadaient autour de son visage presque aussi fin que le mien, encadrant un œil noisette, et un autre doré.
    Alors, il me dit d'une voix chaude comme une agréable brise printanière:


    _"Bonjour, Tristan.
    Je me nomme Paon.
    Aphrodite -bénie soit elle- m'a demandé de te former pour la rejoindre, en accord avec le contrat passé avec votre famille, il y a de celà mille deux cents ans..."

    Intrigué, je haussais un sourcil, avant de me dire qu'il s'agissait là d'un fait évident: moi, le plus bel être qui foulait la Terre, ne pouvait que servir Celle qui m'offrit sa bénédiction.

    Cependant, un détail ne cadrait pas... Quel était ce serment qui me liait à Aphrodite?
    Lorsque je lui posait la question, Paon ricana, avant d'expliquer que la déesse de la beauté avait autrefois rendu service à ma famille, et qu'en retour, elle lui avait juré de lui retourner l'ascenceur.

    Sur mes garde, je ne pouvait le croire: si un tel serment avait été passé, je l'aurais su, car peu de gens ont pu sceller un pacte avec un dieu.

    Alors, courroucé, je lui demandais de me le prouver, ou bien de déguerpir sur le chap, avant que mes laquais ne s'en occupe... Mais, me riant au nez, il claqua des doigts.

    Aussitôt, je "vis" un décor différent. J'étais, semblait il, dans un édifice en ruine, dont les multiples fissures laissaient filtrer la lumière blafarde de la pleine lune.
    Soudain, un reniflement me fit sursauter. Me tournant en direction du bruit, je vis alors une femme sangloter dans un coin. M'approchant d'elle, je remarquais que ses mains étaient épaisses, et peu soignées.
    Irrité devant tant de négligence, j'allais l'admonester, quand la lune fit apparaître son visage.
    Alors, avec un geste de recul, je compris la raison de ses pleurs... Ses cheveux secs en pagaille encadraient un visage joufflue, dont le nez était proéminent. Ses yeux grands et touchés d'un fort strabisme étaient surmontés de sourcils touffus qui se joignaient pour ne former qu'un. Sur sa joue gauche, une énorme verrue poilue chevauchait un grain de beauté... Et ses lèvres... Des lèvres si épaisses qu'elles avaient l'air sur le point de cèder à tout instant.

    Une voix résonna dans mon esprit, confirmant mes pires craintes... Il s'agissait de mon ancêtre, qui, d'une voix gutturale, se mit à psalmodier:


    _"Ô, déesse de la beauté, accordes moi Tes faveurs, je T'en conjure...
    Ô déesse de la beauté, délivre moi de cette horrible malédiction, je T'en prie...
    Ô déesse de la beauté, permets moi de voir la lumière, rien qu'une fois..."

    Alors, surgissant de nulle part, une femme à la beauté indescriptible, tant les mots écorcheraient sa beauté, apparue devant elle, avant de poser une main sur sa tête, et de lui dire, d'une voix si belle que je cru défaillir devant sa beauté:

    _"Soit, mais rappelle toi que rien n'est gratuit, et que nul ne peut se dérober à la parole d'un dieu.
    Je t'accorde la beauté, mais en retour, le jour où je le demanderais, le fruit de ce don me reviendra.
    Et ce pacte sera scellé par cette bague."

    Puis, après avoir mis la bague qui m'avait été offerte, je vis mon ancêtre devenir belle, avec des mains plus fines, des yeux noisette, une chevelure bouclée et châtain, une verrue disparue et un nez et des lèvres beaucoup plus fins, avant de me retrouver de nouveau devant un Paon amusé.

    Comprenant qu'il s'agissait là de la vérité, je m'inclinais alors, avant d'accepter de le suivre, car enfin, un serment tenu est un beau serment.



    Le chemin que me fit arpenter Paon fut des plus étranges. Car plutôt qu'un chemin, c'était un arc en ciel, sur lequel chaque pas demandait un effort considérable, tant de par le dénivelé que de par sa texture semi rigide. Il fallait, pour gravir chaque centimètres de cet arche colorée, extraire sa jambe qui s'enfonçait jusqu'aux genoux.

    _"Je te conseil de ne pas perdre trop de temps: si je m'éloigne trop de toi, il te faudra apprendre à voler."

    Me suggéra soudain Paon d'un ton badin, alors que je décidais de prendre une pause. Intrigué, je regardais derrière moi, et m'aperçut que l'arc en ciel s'émiettait à quelques mètres seulement de moi!!!

    Alors, prenant mon courage à deux mains, et lançant des propos fort discourtois à mon guide, je gravissais plus vite l'étrange chemin.
    Mais, au bout de cinq heures d'escalade, je sentais mon énergie disparaître petit à petit. Le souffle court, le cœur battant à tout rompre, et les jambes en coton, je me demandais si je pourrais arriver au bout en un seul morceau...
    Quant à mon guide, il me tapait sur les nerf à me rappeler sans arrêt que je ferais bien de ne pas perdre le rythme en gambadant gaiement... Pire encore, sa façon étrange de me regarder entre ses jambes, ou en faisant le poirier me donnait une envie folle de l'étrangler...
    Alors que je suais sang et eau, il sautillait dans tout les sens, en se gaussant de moi... Pire encore, il jonglait avec ma valise, et s'amuser à me faire croire qu'elle lui échappait des mains... Le tout, avec un regard et un sourire innocent produits par un visage qui ne trahissait pas le moindre effort.

    Finalement, quelques heures plus tard, rampant, semi inconscient, j'avais atteint le lieu qui serait celui de mon entrainement à venir. Alors, avant que je ne perde conscience, Paon me dit:


    _"Tu peux maintenant te reposer. Tu as passé le test pour devenir mon élève, car tu es encore en vie."

    [center]https://www.youtube.com/watch?v=YDw4zTaalQI

    Chapitre VI: Un rude entrainement.

    Le lendemain, l'enfer commençait.
    Il me fit faire des pompes et des abdominos jusqu'à l'évanouissement. Puis, il enchainait avec des footing, et de la gymnastique, afin de gagner en agilité...
    Pendant près de trois ans, il me fit faire toute sortes d'exercices physique, afin de combler "ce qui me faisait défaut", d'après lui.

    Enfin, lors de ma quatrième année, il me fit travailler ma matière grise, sans pour autant me laisser me relâcher sur les exercices. Il m'apprit les bases de la stratégie, la diplomatie, et la philosophie. Grâce à mes facultés d'apprentissages, cette période ne dura que deux années.

    Alors, vint ma sixième année. Il m'expliqua alors ce qu'était le cosmos, ainsi que les sens. Ouïe, odorat, goût, vue, toucher et volonté. Volonté qui d'ailleurs s'apparente bien souvent à l'intuition aussi...
    Ainsi, je compris que le septième sens, le cosmos, ne s'éveillait qu'après avoir maîtrisé les autres sens...
    Or, après la ribambelle d'entrainements que j'avais subit, mes sens s'étaient affutés, si bien qu'en deux mois seulement, je trouvais mon cosmos.

    Dès lors, l'entrainement s'intensifia, et bien vite, je pris conscience de mon affinité: les illusions. Je pouvais manipuler les sens de mes adversaires à ma guise, afin de le rendre aussi inoffensif qu'un bébé. Mieux encore, il m'apparut clairement que croire, c'est pouvoir... De fait, une personne qui pensait se faire poignarder pouvait réellement mourir d'une hémorragie.

    Il me fallut cependant deux autres années pour savoir abuser pleinement le sixième sens. Alors seulement, je compris que j'avais vécu ces huit dernières années dans une cave de Trondheim. Et ce jour là, Paon, un sourire aux lèvres me dit alors:


    _"Tu es maintenant prêt. Félicitation, Tristan, chevalier de diamant d'Aphrodite. Puisse cette armure de Diamond te permettre de protéger Aphrodite."

    Alors, après avoir prêté serment à mon maître, je le vis disparaître soudainement.
    Enfilant mon armure en diamant, je compris qu'il était temps que je rejoigne ma déesse.


Dernière édition par Tristan le Ven 2 Avr - 11:33, édité 27 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eris

Déesse de la Discorde
Déesse de la Discorde
avatar

• Nombre de messages : 750
• Localisation : La où il y a Arès
• Emploi/loisirs : Semeuse de troubles
• Humeur : Joyeuse

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Cosmos:
30/30  (30/30)

MessageSujet: Re: Tristan, chevalier de diamant du démogorgon [fini]   Sam 27 Mar - 2:13

Ce n'est pas grave. ^^ Je te souhaite bien du courage pour ta fiche, car celui qui Valide... x) Il est hard.
Peu importe! Bienvenue! J'espère que tu te plairas parmi nous. ^^

~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
http://goldoseinto.forumactif.org
Tristan

Chevalier du Démogorgon
Chevalier du Démogorgon
avatar

• Nombre de messages : 515

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
10/10  (10/10)
Cosmos:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Re: Tristan, chevalier de diamant du démogorgon [fini]   Sam 27 Mar - 8:45

Merci^^
Revenir en haut Aller en bas
Tzenor

Chevalier de l'Absynthe
Chevalier de l'Absynthe
avatar

• Nombre de messages : 261
• Localisation : Bah euh? Je sais pas moa!
• Emploi/loisirs : Boire
• Humeur : Tzenorienne

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
10/10  (10/10)
Cosmos:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Re: Tristan, chevalier de diamant du démogorgon [fini]   Sam 27 Mar - 22:05

Bienvenue @___@

~~~~~~~~~~~~~~

Ma présentationMon ProfilMe contacter



Revenir en haut Aller en bas
Tristan

Chevalier du Démogorgon
Chevalier du Démogorgon
avatar

• Nombre de messages : 515

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
10/10  (10/10)
Cosmos:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Re: Tristan, chevalier de diamant du démogorgon [fini]   Sam 27 Mar - 22:48

Merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Zeus

Dieu des Dieux
Dieu des Dieux
avatar

• Nombre de messages : 106
• Localisation : Là où y'a des filles.
• Emploi/loisirs : Dieu des dieux.
• Humeur : Du tonnerre XD

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Cosmos:
30/30  (30/30)

MessageSujet: Re: Tristan, chevalier de diamant du démogorgon [fini]   Dim 28 Mar - 20:39

J'l'ai fais par mp, mais pas officiellement alors voici voila bienvenue a toi ^^


Dernière édition par Zeus le Dim 28 Mar - 20:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tristan

Chevalier du Démogorgon
Chevalier du Démogorgon
avatar

• Nombre de messages : 515

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
10/10  (10/10)
Cosmos:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Re: Tristan, chevalier de diamant du démogorgon [fini]   Dim 28 Mar - 20:40

lol
Merci encore une fois^^
Revenir en haut Aller en bas
Ares

Dieu de la Guerre
Dieu de la Guerre
avatar

• Nombre de messages : 106
• Localisation : Sparte
• Emploi/loisirs : Baston!!!
• Humeur : BastOOOOOn!!!

Etat
Niveau: 2
Points de Vie:
105/105  (105/105)
Cosmos:
32/32  (32/32)

MessageSujet: Re: Tristan, chevalier de diamant du démogorgon [fini]   Mar 30 Mar - 2:48

(pas sérieux)

Bon ben en fait, pour l'instant, c'est de la merde ton histoire!!! non sérieux, là vraiment y a rien de cohérent, tout est mal écrit, i a dé fote d'ortografe partou!!! c'est inadmetissable!!! pas de barbarisme!!! Rien de bien...

Quoi? Ha...on vient de me dire que je me suis complétement tromper de fiche!?
C'était à celle de Seth (hé hé hé) qui fallait que je gueule... Boaf...


Bon ben tu prend le début du post et tu inverse la totalité du sens.

(j' exagère un brin mais en somme tu peux continuer comme ca. tout va bien pour l'instant... enfin faut voir Eris pour la cohérence de l'intrigue, moi je suis pas contre)
Revenir en haut Aller en bas
Tristan

Chevalier du Démogorgon
Chevalier du Démogorgon
avatar

• Nombre de messages : 515

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
10/10  (10/10)
Cosmos:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Re: Tristan, chevalier de diamant du démogorgon [fini]   Mar 30 Mar - 9:33

lol
Merci^^

Je vais quand même changer mon chapitre IV, car l'instructeur arrive un peu comme un cheveu sur la soupe^^
Revenir en haut Aller en bas
Ares

Dieu de la Guerre
Dieu de la Guerre
avatar

• Nombre de messages : 106
• Localisation : Sparte
• Emploi/loisirs : Baston!!!
• Humeur : BastOOOOOn!!!

Etat
Niveau: 2
Points de Vie:
105/105  (105/105)
Cosmos:
32/32  (32/32)

MessageSujet: Re: Tristan, chevalier de diamant du démogorgon [fini]   Mer 31 Mar - 21:40

A fini?
Revenir en haut Aller en bas
Tristan

Chevalier du Démogorgon
Chevalier du Démogorgon
avatar

• Nombre de messages : 515

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
10/10  (10/10)
Cosmos:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Re: Tristan, chevalier de diamant du démogorgon [fini]   Jeu 1 Avr - 22:07

A y est^^
Fini Razz
Revenir en haut Aller en bas
Héra

Déesse de la Femme
Déesse de la Femme
avatar

• Nombre de messages : 106
• Emploi/loisirs : Lire des gros bouquins
• Humeur : Contente

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Cosmos:
30/30  (30/30)

MessageSujet: Re: Tristan, chevalier de diamant du démogorgon [fini]   Ven 2 Avr - 18:35

Bon, ben étant donné que tout les autres admins sont parti en vacances, je vais enfin pouvoir servir à quelques choses ^^. Voyons voyons. En tout cas, j'ai bien ri avec le premier message d'Arès. Seth est devenu une légende ET une référence. Pour ceux qui veule savoir, je me ferais une joie de vous conter les atrocitées qu'il a joué à mes nerfs (pauvre de moi). Enfin bref, revenons à nos moutons notre fiche.
Pour ton physique et ton caractère, il n'y a aucun problème. Le nombre de ligne est respecté, c'est trés bien décrit et en plus, j'adooooooore ce genre de personnage.
Pour l'histoire, elle est trés bien. J'ai été un peu perturbé par le changement de narateur mais ça passe et on comprend pourquoi tu a fait ainsi. L'histoire est compléte, tu n'impose rien à la déesse. C'est très bien.
Simple curiosité, Paon, tu l'as inventé ou il fait partit de la mythologie.
Enfin bref, tout ça pour dire que tu es validé. Bienvenue parmi nous (ben ouais, je l'avais pas encore dit).
Et maintenant, si Arès a quelques choses à redire, et ben je dis, trop tard. T'avais qu'à être là *tire la langue*. Les autres admins ne sont pas là, c'est moi la chef, hin hin (mode gamine + sadique).
Enfin bref, je lock donc ce sujet et le déplace.

~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
http://celestial-empire.forumactif.com
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Tristan, chevalier de diamant du démogorgon [fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tristan, chevalier de diamant du démogorgon [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya R.P.G .:.Goldo Seinto.:.  :: Administratif :: 

.:.Personnages.:.

 :: Chevaliers
-