AccueilAccueil  PartenairesPartenaires  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Besoin d'aide [PV Héra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zeus

Dieu des Dieux
Dieu des Dieux
avatar

• Nombre de messages : 106
• Localisation : Là où y'a des filles.
• Emploi/loisirs : Dieu des dieux.
• Humeur : Du tonnerre XD

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Cosmos:
30/30  (30/30)

MessageSujet: Besoin d'aide [PV Héra]   Jeu 8 Juil - 18:29

L'avantage d'être le dieu des dieux c'était sans nul doute les
facultés a se déplacer. Quand on pouvait tomber comme la foudre et
n'importe ou, on avait réellement plus besoin de se casser la tête pour
aller quelque part. Surtout que finalement on était limite à la maison
partout. Il avait décidé après sa discutions avec Eris d'aller voir
immédiatement Héra, encore une fois il ne savait pas encore si c'était
pour lui demander conseil, ou si ca n'était pas simplement une envie de
la voir se passant de raison logique pour cela. Après tout elle était sa
femme (accessoirement sa sœur), et même s'il avait en avait vu du beau
monde, même s'il avait forniquer avec beaucoup de femmes...Plus souvent
pour le pire que le meilleurs, il était clair qu'il n'y en avait qu'une
qui et toujours qu'une seule qui arrivait encore à le libérer d'une part
de son fardeau et c'était elle. Plusieurs fois il avait crut que ses
idioties aurait mené à la destruction de leur couple, mais sa
détermination faisait qu'elle était encore avec lui aujourd'hui. Et si
on avait put tout limiter encore à ceci alors tout aurait été, mais il y
avait encore autre chose, quelque chose de plus difficile a cerner même
pour la plus puissante existence du monde. Il avait l'impression que ce
besoin d'aller la voir était plus humain que divin. D'ailleurs il
suffisait juste de voir a quel point ses ressentis étaient totalement
paradoxaux. Il était excité, et pourtant il avait peur. Il était pressé
et pourtant se demandé si c'était une bonne chose. Surement que s'être
énervé tout à l'heure avait abimé la césure mentale entre lui et son
hôte et que de l'humain était en train de se répandre dans le divin.
Y'avait il du bon la dedans ? Devait il le laisser faire ? La question
ne devait même pas être posée. Bien sur que non ! Il devait rester divin
jusqu'au bout des doigts...Sauf qu'on ne lui demandait pas vraiment son
avis. Tout ceci se faisait sans véritablement qu'il ne puisse y faire
obstacle. Pour le moment lui et l'humain vivaient comme deux conscience
distinctes, il n'avait aucunement peur que la fusion des deux, issue
fatale, se joue en sa défaveur...Mais forcément il y aurait un peu de
cet humain en lui et ce chaque jour un peu plus au fur et mesure qu'il
prenait de la force.

Il fit donc une téléportation plus ou moins réussi jusqu'au domaine de
sa douce et tendre épouse. Plus ou moins car il n'avait pas vraiment
idée de la ou elle pouvait se trouver, et sur le coup devant le château
en ruine, tellement loin d'être digne de son auguste personne, il crut
une erreur. Pourtant c'était impossible il s'agissait quand même du
cosmos immense de sa femme et il aurait put le pister entre mille.
Notons au passage qu'au moment de l'arrivé c'était le mortel en lui qui
avait reprit le dessus. Il avait faillit tomber tellement ce mode de
transport ne lui sied guère, il se retint juste de vomir au cas ou la
femme du dieu en lui aurait été plus prompt a se trouver des soldats peu
content de voir un homme de sa trempe vomir sur leur espace après être
apparu dans un éclair. Il ajusta donc sa veste, sa cravate sans oublier
les lunettes et les gants pour s'avancer sur le domaine d'Héra. Il
savait qu'il finirait par tomber dessus, toutes personnes ayant un
minimum de cosmos peut ressentir celui des autres et en ce moment même
il était écrasé par celui d'un être qui ne pouvait pas n'être juste
qu'un humain. Et alors qu'il entrait dans la seule pièce pouvant encore
se vanter d'être habitable, une force qu'il avait apprit a connaitre
reprit le dessus sur sa conscience, ses yeux redevinrent bleu électrique
et Zeus reprit le dessus se retournant sur la réincarnation de celle
qui devait être son épouse.


-Héra ?
Revenir en haut Aller en bas
Héra

Déesse de la Femme
Déesse de la Femme
avatar

• Nombre de messages : 106
• Emploi/loisirs : Lire des gros bouquins
• Humeur : Contente

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Cosmos:
30/30  (30/30)

MessageSujet: Re: Besoin d'aide [PV Héra]   Jeu 8 Juil - 19:21

Cela faisait quelques jours que Déméter m’avait rendus visite. J’avais été heureuse de la voir, mais sa visite avait été brève. Elle avait à faire, forcement. Et je l’avais regardé partir, triste que cette stupide guerre brise ainsi ma famille. Ça me faisait mal. J’aurais aimé que Zeus soit là à ce moment précis. Bien que je savais qu’il avait d’autres aventures et qu’il avait bien des enfants qui n’étaient pas les miens, je n’arrivais pas à lui en vouloir. Il était mon frère et il occupait une place importante dans mon cœur. Sa présence m’aurait fait le plus grand bien. Mais je ne voulais pas le voir. Pas maintenant. Pas dans mon état. Le fait d’avoir fusionné avec une humaine m’avait perturbé. Parfois, j’étais plus humaine que déesse. J’avais du mal à savoir qui j’étais réellement et où j’en étais. Alors, pour l’instant, je préférais ne voir personne, surtout pas lui. Mes chevaliers étaient tous parti, j’étais donc seule dans le temple en ruine qui pourtant m’était chaleureux. J’abandonnais mes vêtements gothiques pour revêtir la robe que j’avais porté il y a des siècles lors de mon dernier passages sur terre. Comme mon diadème, elle n’avait pas disparu et avait été bien conservé grâce à la protection que je lui avais faite. Elle reposait, convenablement pliée, prés de l’endroit où attendait mon armure, que j’espérais ne pas mettre.
Pendant les jours qui suivirent le passage éclair de ma sœur, je m’efforçais à me remettre de ma fusion. Je cherchais à renforcer mon cosmos affaiblit, à dissimuler les souvenirs et les sentiments humains que je possédais, à ramener la déesse que j’étais. J’étais assise contre l’autel central, les pupilles fermées, dans une profonde transe. Normalement, je n’aurais pas du faire ça. J’étais seule, je ne faisais plus attention à ce qu’il m’entourait. Mais de un, je n’avais pas d’ennemi, étant resté neutre, de deux, je n’attendais personne, et de trois, chapeau à celui qui trouve cet endroit. J’étais donc tranquille.
Combien de temps restais-je ainsi ? Deux jours ? Trois jours ? Peut importe. Je restais sans bouger, sans manger, sans rien faire. Étant en transe, mon corps humain n’avait pas besoin de sommeil ni de nourriture. Il n’y avait donc pas de problème. Le noir m’entourait. Je tachais de faire le tri en moi, ramenant ce que j’étais vraiment à la surface et chassant le reste, me disant que je m’en occuperais plus tard. Je voulais redevenir moi-même le plus vite possible.
Alors que je continuais, j’entendis une voix percé les ténèbres qui m’entouraient. Une voix qui m’appelait par mon nom de déesse, mon vrai nom. Une voix grave, inconnu, mais qui me disait quelque chose.une voix douce et chaleureuse. J’ouvrais les yeux et me relevais, m’étirant pour chasser l’engourdissement de ces quelques jours sans bouger. L’inconnu apparut d’en mon champ de vision, à l’autre bout de la pièce. Je m’approchais, ne sentant pas le danger. Il était légèrement plus vieux que ma réincarnation. Ses cheveux étaient blancs et ses iris étaient d’un bleu profond qui me fit froncer les sourcils. Il me disait quelques choses. Mais mes sens étaient un peu perturbé par ma longue transe. J’avais réussis à faire le tri en moi, mais c’était comme si je sortais d’un long sommeil. Mon esprit était légèrement embrumé. Pourtant j’étais sûr de le connaître. Et puis, mon cœur battait plus fort que normalement. Étrange. Peut-être que…
Je me concentrais, cherchant à ressentir sa cosmos énergie. J’en fus très surpris. Elle était immense. Il n’y avait plus de doute possible.


-Zeus, c’est toi ?

~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
http://celestial-empire.forumactif.com
Zeus

Dieu des Dieux
Dieu des Dieux
avatar

• Nombre de messages : 106
• Localisation : Là où y'a des filles.
• Emploi/loisirs : Dieu des dieux.
• Humeur : Du tonnerre XD

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Cosmos:
30/30  (30/30)

MessageSujet: Re: Besoin d'aide [PV Héra]   Jeu 8 Juil - 23:12

Quelle étrange sensation, une fois qu'il était redevenu maitre de ce corps et que le cosmos de sa femme était redevenu quelque chose de très "normale" pour lui il se rendit compte que quelque chose de chaud venait de l'envelopper. Pourtant ca n'était pas le but des cosmos en général, pour ne pas qu'il en était d'habitude l'inverse. Les cosmos étaient des choses oppressantes pillant tout l'espace du plus faible pour le donner au plus fort. Comme d'innombrables lames de couteaux se plaçant sur la gorge. On pouvait tuer quelqu'un juste avec son cosmos, en le gonflant jusqu'à l'étouffement si le niveau entre les deux guerriers étaient très différents. Et pourtant cette fois bien que le cosmos fut un court instant bien plus fort que le sien ca ne fut pas des lames qui se posèrent sur lui...Mais des bras. Des frêles bras de femmes s'enroulant autour de lui, non pas pour l'étrangler juste peut être pour l'enlacer. Il n'avait jamais pu ressentir le cosmos de sa femme, car il avait toujours eu pour politique d'écraser le cosmos des autres par le sien. Alors finalement chaque cosmos était différent, et le but n'était pas forcément d'agresser. Un bref sourire se dessina sur le visage de Zeus.

Elle avait répondu promptement à son appel, elle avait opter pour un corps bien jeune. Surement entre 16-19 ans humain. On en pouvait pas dire qu'il était déçu ou encore qu'il ne c'était pas attendu à cela...A vrai dire il n'avait pas pensé a comment il allait la retrouver. Il avait juste pensé qu'il allait la retrouver. Elle avait un petit coté petite fille une sorte d'innocence dans les yeux, sont corps n'avait pas encore véritablement développé les atouts qu'utilisent en général les femmes pour mettre les hommes dans leur poche. La robe qu'elle portait d'ailleurs n'arrangeait pas les choses, elle était sombre, et l'on ne pouvait pas dire qu'elle était proche du corps. Pourtant dans un geste très humain il retira ses lunettes factices vu ses yeux divins n'en avaient pas besoin. Il posa ses dernières sur une pierre sans même regarder l'endroit, surement mettrait il un certain temps a les retrouver. Il avait un peu la gorge sèche, et il sentait en lui l'humain s'agiter.


"-Qui est ce seigneur Zeus ?
-Ma femme..."

Il n'en rajouta pas plus, tout ceci c'était bien évidement passé dans sa tête. Mais avant de s'avancer vers elle, avant même de faire quoi que ce soit il voulait comprendre pourquoi son cœur battait il la chamade ? De son corps de dieu il avait côtoyer énormément de femmes sans jamais véritablement se retrouver dans cet état juste d'un regard. Était il même possible qu'un cœur puisse battre si vite, il allait devoir parler avec Heine. Et alors que leurs yeux entraient en contact, il se rappela beaucoup de tout ce qu'il avait fait avant qu'ils ne se retrouvent a deux ici. Et il sentit encore quelque chose de nouveau dans ce coeur si faible en proie à tant d'émotions différentes. Il se sentit d'abord baisser les yeux, alors qu'une de ses mains gantées remontait sur son cœur pour presser doucement le tissu. Il avait un peu mal, il était gêné...Elle le regardait pleine de surprise, et pourtant pas encore de colère alors qu'elle avait tant a lui reprocher. Ça n'était pas comme s'il n'en avait jamais eu que faire, mais sa nature l'avait toujours poussé sans aucune conscience dans les bras de la première beauté passante. Et peut être pour la première fois depuis des millénaires il se sentait honteux de toute cette débauche, de tout ces enfants qu'il avait eu sans elle sans ne serait ce entretenir de réelle relation avec leurs mères. Il avait été un salaud de mari, un salaud de père, et un salaud de tyran. Il aurait mérité les pires châtiments et peut être à cet instant précis il se serait laissé faire. Il lança un regard au plafond il avait vu nombre de trous et se demanda si une ou deux gouttes d'eau ne seraient pas tombées de ce dernier pour lui tomber dessus...Mais rien, cette pièce était encore la seule dont la toiture pouvait encore se vanter d'être bonne. Alors pourquoi cette eau sur son visage...

*Par tout les dieux...*

Il récupéra précieusement l'une des gouttes du bout de son index et ensuite lécha du bout de la langue. C'était salé, comme ce que les humains appellent des larmes. Il montra son doigt à Héra comme s'il avait au bout de celui ci quelque chose d'inconcevable, ou plutôt comme un enfant montre à sa mère la coccinelle qu'il a sur le doigt en demandant ce que c'était. Avant de se mettre à sourire un peu bêtement en passant sa main dans ses cheveux blanc neige.

Je...j'ai...

Cette phrase était aussi difficile à sortir qu'un chapelet de poignard dans un sac en papier dont le but ne serait de rien déchirer. Il fit un pas vers elle, il n'avait plus besoin de jouer le rôle du dieu des dieux...Il ne lui restait plus que le rôle de frère et de mari et dans les deux cas il pouvait annoncer sa venu de cette façon.

J'avais autant envie de te revoir que cette envie est aussi un besoin. Je sais que ce que je fais est immorale après tout ce que j'ai fais, après toutes celles avec qui j'ai "fricoté"...Mais finalement qu'importe comment je retourne la chose, et je n'ai pas envie de la retourner...Je n'ai que toi, mes frères seraient bien capables de ne pas m'ouvrir chez eux ou de profiter de ma faiblesse pour m'assassiner. Tu sais qu'aujourd'hui mon fils m'a avouer qu'il avait envie de me tuer. Je suis lamentable tu me diras je n'avais qu'a être moins dur. Mais je suis seul, et quelque chose d'énorme se prépare, ce qui reste de notre famille va peut être se consumé dans une guerre d'intérêt. J'ai des décisions a prendre, mais cette fois c'est trop dur de faire cela seul...J'ai besoin de toi.

Et pour la première fois depuis des millénaires Zeus se sentit soulagé, et aussi un peu libéré. Elle n'avait pas encore accepté, elle était encore en droit il ne le nierai pas de lui dire de dégager. Mais ne serait ce que d'avouer que c'était trop pour lui, c'était déjà alléger le poids immense de cette garderie gigantesque qu'était l'Olympe, remplie d'enfants qui usaient de leurs pouvoirs pour s'amuser ou s'approprier le bien des autres enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Héra

Déesse de la Femme
Déesse de la Femme
avatar

• Nombre de messages : 106
• Emploi/loisirs : Lire des gros bouquins
• Humeur : Contente

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Cosmos:
30/30  (30/30)

MessageSujet: Re: Besoin d'aide [PV Héra]   Ven 9 Juil - 0:52

J’écoutais mon frère parler, sans rien faire, sans rien dire, me contentant de le regarder. Il s’en voulait, je le voyais bien. Il pleurait, chose que je voyais pour la première fois. Même devant moi, sa sœur et son épouse, il se montrait toujours fort, presque sans cœur. Il ne montrait aucun signe de faiblesse. Était-ce parce qu’il avait le cœur d’un humain qu’il se montrait ainsi ? Peu importe. Il me demandait de le pardonner, de l’aider. Il n’avait pas besoin de me le demander. Étais-je trop naïve, trop facile à manipuler ? Peut-être. Mais peu importe. Ça n’était pas important. Ce que je voulais, c’était voir ceux que j’aimais heureux. Ceux que j’aimais, c’était ma famille, et plus particulièrement mon mari. Et peu importe ce qu’il ferait et avec qui il le ferait, je savais que je lui en tiendrais jamais rigueur. Je l’aimais trop pour cela. Alors je ne sais pas pourquoi je ressentis cela. Peut-être parce que j’avais moi aussi à l’instant un cœur humain. Mais quand il me supplia presque de l’aider, mon cœur me fit mal. Je ne pus pas m’en empêcher. Je franchis les quelques pas qui nous séparer et je le pris dans mes bras, comme une mère qui consolait son enfant, bien que cet enfant soit bien plus grand que sa mère. Je fermais les yeux, pressant ma tête contre son torse, caressant ses doux chevaux blancs d’une main.

-Je sais ce que tu as fait. J’en ai toujours été consciente. Une femme normal aurait été folle de rage, t’aurait jeté tout ce qui lui passait sous la main à la figure et t’aurait traité de tout les noms, mais il faut croire que je ne suis pas une femme normale. Je devrais t’en vouloir, mais je n’y arrive pas, je t’aime trop pour cela. Tu ne m’as jamais demandé de l’aide, tu te détournais de moi, allant vers toutes les autres femmes. Mais moi, je n’attendais que ton retour, que tu me dises que tu ais besoin de mon aide. Tu es l’une, non la personne que j’aime le plus au monde, alors jamais je ne pourrais te laisser seul, sans aide. Je suis prête à tout pour toi. Je suis peut-être naïve, mais je suis ainsi. C’est comme ça et puis c’est tout. Zeus, je vais t’aider. Je ne te laisserais pas seule.

Ces mots que j’avais prononcés étés ce que j’avais dans le cœur depuis longtemps. Le fait de les dire, comme ça, de les faire jaillir, cela me procura un sentiment de soulagement, comme si je me sentais libéré d’une peine qui me rongeait depuis longtemps. Ce soulagement me procura un bien fou. Peut-être était-ce cela, additionné au fait que j’étais dans les bras de celui que j’aimais le plus au monde, qui me fit pleurer. Je ne cherchais même pas à les regarder, comme l’avait fait plus tôt Zeus. Je n’étais pas vraiment surprise, ayant vu des tas de gens pleuraient. Même si c’était la première fois que cela arrivée. Et c’était étrange mais, je me sentais comme apaisé. Je ne savais pas que pleurer, se laisser aller, dire ce qu’on avait sur le cœur, cela procurait un bien être aussi grand. Serrant un peu plus Zeus contre moi, j’enfouis mon visage dans son cou, comme autrefois avant qu’il ne me trompe une première fois.

~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
http://celestial-empire.forumactif.com
Zeus

Dieu des Dieux
Dieu des Dieux
avatar

• Nombre de messages : 106
• Localisation : Là où y'a des filles.
• Emploi/loisirs : Dieu des dieux.
• Humeur : Du tonnerre XD

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Cosmos:
30/30  (30/30)

MessageSujet: Re: Besoin d'aide [PV Héra]   Ven 9 Juil - 2:17

Elle fit le reste du chemin seule, après tout je voulais lui laisser le choix de faire cela elle même...Ou aussi de ne pas le faire. Mais véritablement contre toutes les attentes de Zeus elle le fit sans même véritablement réfléchir, elle se contenta d'attendre qu'il est finit. Et quand elle se mit en marche il sut qu'il avait fait le bon choix. Qu'il avait bien fait d'aller la voir elle, que son coeur l'avait bien mieux aidé que sa tête. Mais cette scène avait aussi quelque chose de surréaliste, quelque chose qu'il n'arrivait pas non plus encore a saisir, quelque chose qui le mettait en émoi...Mais il finirait bien par voir de quoi il s'agissait. Elle se colla a lui, et son coeur qui a maintes reprises avait donné autant de signe de vie qu'un bloc de marbre, c'était animé avec autant de ferveur que si quelqu'un venait de lui annoncer la naissance de son premier fils. Etant plus petite elle avait forcément posé sa tête a un endroit ou il lui aurait été difficile de cacher son cœur battant a tout rompre. Elle laissa doucement monter sa douche et fraiche main remonter le long de son cou pour finir par s'enfouir dans ses cheveux décoloré. Le frisson qui en résultat l'ébranla dans tout son être alors que ses yeux c'étaient fermés sans qu'il n'en ait véritablement donné l'ordre. Sa bouche s'ouvrit un instant, mais ce qui aurait dut sortir mourut dans un soupir d'apaisement. Il n'avait a aucun moment tenté de faire cesser les larmes, n'ayant même pas compris pourquoi elles c'étaient mises a couler. Tout ce qu'il savait c'est qu'elles devaient être une sorte d'infâme poison car chaque fois que l'une d'elle sortait, il ne s'en sentait que mieux. Il referma doucement ses bras sur le corps de sa femme, et il fut frapper d'une bien triste vérité. Il n'arrivait presque plus à se souvenir la dernière fois ou il l'avait tenu ainsi. Depuis des centaines d'années leur couple n'avait été que coups tordus sur coups tordus. Il partait en voir une autre, il avait un enfant et elle répondait en faisant tout son possible pour que tout se déroule dans les pires conditions comme pour Héraclès. Puis il y avait eu une sorte d'immense black out. Les humains c'étaient détourné des dieux et seuls certains dieux avaient jugé bon de rester en activité, tel que Hadès ou encore Poséidon. Quand ses yeux s'ouvrirent ils avaient séché aussi mystérieusement qu'ils c'étaient emplis de larmes. Et ce fut son tour de l'écouter parler, ce fut a son tour de l'entendre dire ce qu'il avait toujours voulu entendre de la bouche de quelqu'un. Elle en avait même un peu trop dit, il ne lui avait jamais demandé de tout lui pardonner, il ne lui avait jamais demandé que malgré tout cela elle lui dise encore "je t'aime" de cette manière. Il sentit son cœur se déchirer d'autant de morceau qu'il lui avait donné de coups au cœur a elle. Jamais il n'avait eu aussi mal, jamais il ne c'était sentit aussi honteux d'être ce qu'il était. La douleur qui lui fendait le cœur ne lui arracha cette fois ci pas simplement quelques larmes, mais plutôt deux rivières miniatures coulant presque en continu. Il la serra un peu plus fort contre lui, le ciel tout entier c'était mis à crier la douleur du dieu des dieux, pleurant en même temps et avec force pour laver la honte du dieu des phénomènes météorologiques. Il posa doucement sa tête sur le dessus de celle d'Héra, ce moment aurait put durer toute une éternité qu'il ne s'en serait pas plaint.

Il avait véritablement été aveugle à la seule personne qui l'aimait. Sa mère était surement morte peu de temps après avoir berné son père, père qu'il avait du tuer a cause d'une idiote prophétie qui c'était réalisé de la bêtise de son père. Père qu'il avait du tuer pour aller chercher ses frères et ses sœurs avalés avant lui par le Titan. Et immédiatement il avait mené avec les autres une guerre dans le but d'enfermer les titans. Son rôle la dedans l'avait directement propulsé au rang de divinité des divinités. Et jour après jour tout le monde avait cessé de voir les autres comme des frères ou tout simplement de la famille. Les querelles pour le pouvoir, les coups bas commencèrent a pleuvoir et l'amour s'en alla en même temps que les règlements de comptes. Pourtant...Héra. Héra n'avait jamais rien véritablement attenté de directement contre lui, l'objet de ses vengeances c'était toujours trouvé dans le fruit de ses infidélités.

J'étais tellement absorbé par mon rôle...J'ai été si aveugle. Certains enfants que j'ai eu d'autres femmes n'avaient que pour fonction de compléter le panthéon...Je n'ai jamais réussi à me passionner autant pour une femme que la passion que j'avais pour toi. Et comme un idiot je me suis enfoncé dans mon erreur, pensant que tout ce que je faisais été légitime sans penser au mal que je te faisais. Ma chère sœur...Ma tendre épouse, il n'est pas un jour ou j'ai regretté d'avoir tué notre père pour venir te chercher. Et si aujourd'hui encore tu venais à mettre retirer, je retournerai chaque centimètres carrés de cette planète pour te récupérer. J'ai eu beaucoup d'aventures il ne servirait a rien de nier, mais jamais je n'ai avouer ou même ressentit la millième partie de l'amour qui constitue les sentiments que j'ai pour toi.

Elle c'était mise a pleurer comme lui quelques instants juste avant. Surement quelque chose de purement humain, pleurer en ouvrant trop violemment son cœur se purger sa détresse par les larmes. Il ne pouvait pas l'en blâmer il lui avait fallut quelques minutes pour redevenir à moitié maitre de lui même. Il posa doucement une main sur la nuque de sa femme, alors que cette dernière lui donnait un nouveau frisson en venant coller sa tête contre son cou. Cela devait faire des centaines d'années voir plus qu'il n'avait plus partagé un tel contact. Son cœur s'enflamma comme jamais, non pas comme cette envie d'aller au plaisir charnelle comme il avait put ressentir devant quelconques muses. Non, bien plus au delà il se rappela qu'elle était celle qu'il désirait non pas uniquement pour son corps, mais pour tout son être. Et surement emporté dans l'élan qu'elle venait de lui donner il rectifia la position de sa tête pour embrasser l'une de ses tempes, il avait l'impression d'en être revenu au premier jour, que toutes ses anneries passées n'avaient pas encore eu lieu. Il se rendit compte qu'il brulait encore d'autant d'amour pour elle qu'avant ses jours de tempête. D'ailleurs en parlant du ciel ce dernier était passé de pluvieux à découvert en quelques instants, il allait devoir faire attention le cœur humain allié vite pouvoirs et émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Besoin d'aide [PV Héra]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Besoin d'aide [PV Héra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya R.P.G .:.Goldo Seinto.:.  :: Archives :: 

.:.Archives du Nouveau Forum.:.

 :: anciens R.P.
-