La plus grande des guerres divines est sur le point de se déclencher. A quel dieu appartiendrez-vous?
 
AccueilAccueil  PartenairesPartenaires  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le reveil du capricorne. [Shura_Saphi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shura

Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar

• Nombre de messages : 188
• Localisation : Là ou la justice me pousse a intervenir.
• Emploi/loisirs : redresseur de torts, chevalier d'or...Déconneur sur le hors RPG
• Humeur : Techniquement sérieuse.

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
10/10  (10/10)
Cosmos:
3/3  (3/3)

MessageSujet: le reveil du capricorne. [Shura_Saphi]   Lun 2 Fév - 22:58

L'enfer...Pourquoi ses dernières pensées, ou plutot toutes celles qu'ils avaient en ce moment tournaient sur ce lieu ? Pourquoi avait il l'impression d'avoir un trou énorme dans la tête ? Comme s'il avait perdu un long moment de sa vie...
D'ailleur savait il toujours bien qui il était ? Cette information lui revint doucement, il était Shura...Impossible pour lui de se souvenir de son nom de famille, bien sur quel idiot il était ! Il était orphelin, alors pas question pour lui d'avoir autre chose que Shura pour dénomination.
Où était il ? L'endroit était faiblement éclairé, une sorte de temple de pierre qui lui rappelait vaguement quelque chose.
Il enleva la couverture de son lit, combien de temps avait il dormit ? Il traine la patte encore dans le gaz et tombe sur un symbole qui le marque. Ce symbole c'était celui du capricorne...Son symbole, puisqu'il était né un douze janvier.

Alors lui revint une information capitale, suivie d'une paire d'autre. Il était un chevalier d'Athéna, et pas n'importe lequel l'un des douze chevaliers d'or...Shura du capricorne, la mémoire lui revenait peu a peu...Mais les bribes de mémoire étaient de plus en plus longues. Ce misérable chien qu'il était avait levé son arme sur Athéna, a cause de ce traitre de grand Pope...Et plus incroyable encore...Il était censé être mort. Alors pourquoi ce trouvait il encore dans ce temple...Où était son armure ? Où était Athéna ? Il avait tellement a lui dire, tellement a se faire pardonner...Lui qui avait toujours cherché a représenter la loyauté parfaite et sans faille...


"Que ce passe-t-il ? Est ce vous Athéna qui êtes venu me chercher d'entre les morts, moi le moins méritant de vos ex-chevalier ?"

Car il fallait etre clair. Pour avoir osé lever son arme sur elle même sous la tromperie il ne se considérait plus comme digne d'être un chevalier d'or. Mais il avait un mauvais pressentiment, car même si son coeur voulait croire que c'était Athéna qui était venue le chercher, il n'arrivait pas a ressentir son cosmos pourtant si grand et si doux...
Et ca lui faisait peur, car la maison du capricorne était techniquement censée être assez proche du sanctuaire d'Athéna pour qu'on puisse enfin pour quelqu'un de son niveau en ressentir sa force.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: le reveil du capricorne. [Shura_Saphi]   Mar 3 Fév - 22:37

Saphi était encore entrain de rêvasser… Elle cherchait quelque chose à faire… C’était lent et ennuyeux d’attendre. Elle avait sentit le besoin de descendre dans le sanctuaire, de s’y balader. Elle était descendue au alentour de la maison du Capricorne quand elle avait ressenti un Cosmos s’éveiller lentement. Entrant timidement dans la maison elle s’était cachée derrière une colonne en apercevant une silhouette.

Bien sûr, en étant dans la maison du Capricorne, elle pensait savoir à qui appartenait cette silhouette. Mais elle cherchait désespérément son prénom. A vrai dire, elle ne connaissait pas du tout les chevaliers d’or. Elle ne savait pas rattacher de nom au chevalier du Capricorne. Sion lui avait souvent parlé de Doko. Mais n’était-ce pas le chevalier de la balance ? Alors quel nom portait ce chevalier qu’elle apercevait ? C’était Shaka ? Saga ? Shura… Ce devait être Shura.

Elle avait entendu une voix sans comprendre distinctement les paroles. Elle avança doucement, de toute manière, il l’avait entendue. Elle découvrit un homme assez jeune, d’environ… une vingtaine d’années peut-être. Il était bien bâti mais n’était-ce pas normal pour un chevalier d’Athéna ? Il avait des cheveux sombres et des yeux tellement noirs qu’ils lui faisaient penser à un gouffre. Il était beau pensa-t-elle. Mais tout de même effrayant, son visage était blême et semblait très tendu. Il affichait un regard perdu. Elle n’osait pas approcher plus, et elle ne savait absolument ce qu’elle pouvait lui dire. Pourtant elle se sentait forcée ; elle ne pouvait le laisser dans l’incompréhension.



_ « Le temps a passé depuis que tu t’es sacrifié pour Saorie. Cela fait plus de 100 ans. Elle est morte depuis. »


Elle marqua un temps d’arrêt. C’était déjà beaucoup de lui dire que 100 ans s’étaient écoulés et que la « déesse » (ou plutôt réincarnation) à qui il avait juré fidélité était morte. Elle pensait qu’à sa place, elle aussi souffrirait beaucoup. En disant cette phrase, elle avait réduit l’écart qui les séparés. Elle voyait une expression de tristesse croissante sur le visage de cet homme, mais elle ne savait quel geste faire dans ces cas là. Elle attendit donc qu’il réagisse d’abord. Elle venait de se rendre compte qu'elle ne s'était même pas présentée. Elle sentait la pluie de questions venir…
Revenir en haut Aller en bas
Shura

Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar

• Nombre de messages : 188
• Localisation : Là ou la justice me pousse a intervenir.
• Emploi/loisirs : redresseur de torts, chevalier d'or...Déconneur sur le hors RPG
• Humeur : Techniquement sérieuse.

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
10/10  (10/10)
Cosmos:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Re: le reveil du capricorne. [Shura_Saphi]   Mar 3 Fév - 22:55

Il avait fait presque immédiatement volte face devant le cosmos gigantesque de la jeune fille qui se presentait maintenant devant lui. Jeune ? Rien n'était moins sur dans ce monde ou seul un dieu, ici une déesse pouvait posseder une telle force. Son visage ne lui disait rien du tout, sa cosmos énergie déjà un peu plus...Mais impossible de mettre un nom dessus, tout au plus une impression de déjà vu. Elle avait commencé par le toiser mais sans afficher le moindre signe de connaissance. Si elle ne le connaissait pas, alors il était normal qu'il ne la connaisse pas non plus. Ceci le rassurait un peu, et en même temps lui faisait peur car que pouvait bien lui vouloir une telle femme.

D'ailleurs, à son tour il s'attarda un peu plus sur elle. Elle était magnifique, une rare beauté que seules les déesses pouvaient se vanter de partager. Mais alors qui était elle, plus il la regardait et plus cette question lui brulait les lèvres. Le brouillard autours de son esprit commençait à se dissiper et doucement il se mettait a réfléchir de plus fort et vite.

Mais les paroles de la jeune fille le replongèrent dans les méandres de l'incompréhension...100 ans, alors c'était ca le temps qu'il avait passé de l'autre coté depuis sa deuxième mort...Et pire encore elle venait de lui annoncer que celle qu'il avait chérie, protégé de toutes ses forces et de toute son âme...Celle qui avait donné un sens a sa vie de chevalier, sa déesse Athéna, était morte. Il fit plusieurs pas en arrière comme pour se protéger de quelque chose d'invisible, puis tomba a genou. La tête entre les mains, impossible...Ca n'était pas possible...


Ce que tu dis n'a pas de sens...Athéna ne peut pas être morte, nous l'avons protégé...Nous tous chevalier...Et si elle est morte, alors pourquoi moi son chevalier suis je ici ? Comment puis je être encore en vie alors que ma seule raison de vivre a trépacé ?

Qui l'avait donc rappelé alors ? Et pour qu'elle raison ? Etait ce Hadès qui s'ennuyant avait décidé de torturer un peu plus ses anciens adversaires ? Allait on encore tenté de lui faire croire n'importe quoi, pour jouer sur sa plus grande faiblesse...
Ses mains tombèrent doucement, son visage était toujours tourné vers le sol.


Sans vouloir paraitre curieux et déplacé...J'aimerai savoir, qui vous êtes, et ce que je fais ici...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: le reveil du capricorne. [Shura_Saphi]   Mer 4 Fév - 1:12

_« Ce que tu dis n'a pas de sens...Athéna ne peut pas être morte, nous l'avons protégé...Nous tous chevalier...Et si elle est morte, alors pourquoi moi son chevalier suis je ici ? Comment puis je être encore en vie alors que ma seule raison de vivre a trépassé ?

Sans vouloir paraître curieux et déplacé...J'aimerai savoir, qui vous êtes, et ce que je fais ici... »


Voyant Shura tomber à genoux, Saphi s’en voulait d’avoir commencé par dire ça. Elle venait de lui enfoncer un couteau dans le cœur sans même s’en apercevoir. Elle posa légèrement sa main sur la tête de Shura.

_« Saorie est morte de la manière la plus naturelle qui soit. Elle est morte sur cette Terre qu’elle a protégé jusqu’au bout de ses forces. Je pense ne pas me tromper en te disant, qu’elle est morte heureuse d’avoir pu protéger cette Terre, qu’elle a tant chérie. Là dessus tu peux en être sûr, elle aura remplis la mission que le sort lui a confié… »

Elle avait dit ça avec la voix la plus rassurante possible.
Lorsque Saphi était avec les autres Dieux, elle se souvenait nettement avoir entendu parler d’une Saorie qui aurait tenu un orphelinat et qui se serait battue pour les droits de l’enfant. Mais c’est tout ce qu’elle savait Athéna était morte de vieillesse depuis une trentaine d’années. Elle aurait même fait don de son héritage à l’orphelinat et à de multiples associations. Ainsi la réincarnation d’Athéna aurait était à la hauteur de son rang. Saphi l’enviée un peu, elle doutait de pouvoir mourir dans des conditions aussi paisibles. Mais là n’était pas la question, le chevalier du capricorne cherchait des réponses, il fallait lui en apporter.
Elle glissa gracieusement sa main de la tête à l’épaule de Shura, la frôlant du bout des doigts.


_« Je m’appelle Saphi, je suis la réincarnation de la déesse Perséphone, déesse des saisons et femme d’Hadès. J’ai été élevée sur Terre, avant d’être ramenée aux enfers à l’age de 12 ans, je me suis enfuie, il y a environ une semaine. La raison de ma fuite et de ta résurrection est simple. La nouvelle réincarnation d’Hadès est arrivée aux enfers en même temps que moi. Tout ce que celui-ci désire, c’est s’emparer de la Terre : comme son prédécesseur, malheureusement, la différence est que cette fois-ci, Athéna n’est pas là pour l’en empêcher. Moi qui a était élevée sur Terre et qui a appris à l’aimer autant qu’à la haïr, je ne veux pas la voir dévastée à l’image des enfers. Etant la femme d’Hadès, j’ai pu vous ressuscité ainsi que d’autres chevaliers et m’enfuir à l’aide de quelques spectres fidèles à mes idées. Accepterez-vous de vous relever une nouvelle fois pour la protection de ce monde tant de fois menacé ? »

Elle avait enfin finis son explication qu’elle ne voulait pas trop longue mais qui avait du l’être. Elle affichait un visage neutre. Mais elle angoissait à l’idée de ce que le chevalier du capricorne allait répondre. Peut-être l’aurait-elle plus facilement convaincu en parlant de Sion qui l’avait rejoint ? Mais elle avait été directe et elle ne pourrait pas revenir sur ce qu’elle avait dit, les dés étaient jetés. « Fact et Espera » C’est ce qu’elle faisait elle espérait s’être fait comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Shura

Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar

• Nombre de messages : 188
• Localisation : Là ou la justice me pousse a intervenir.
• Emploi/loisirs : redresseur de torts, chevalier d'or...Déconneur sur le hors RPG
• Humeur : Techniquement sérieuse.

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
10/10  (10/10)
Cosmos:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Re: le reveil du capricorne. [Shura_Saphi]   Mer 4 Fév - 14:43

Ce contact...Aussi léger fut-il était a n'en point douté au final très proche de la première Athéna qu'il avait servi. Celle qui lui avait fait cadeau de sa technique maitresse. On sentait la force affluer en elle, et pourtant c'était un contact chaud et rassurant. La même force en laquelle il avait trouvé réconfort alors qu'il n'était qu'un enfant au près d'Athéna.

Elle se voulait rassurante, elle avait réussi cette fois ci. Ainsi donc Saorie était morte de sa belle mort. Elle avait vécu pleinement sa vie et le sacrifice qu'il avait fait avec les autres chevaliers d'or pour faire passé aux chevaliers de bronze la porte des enfers avait servi. Il remonta doucement la tête vers Saphi, ou Perséphone il ne savait pas très bien comment il devrait l'appeler. Mais s'il avait appelé Saorie "Athéna", il y avait de grande chance pour qu'elle reponde plus au nom de Perséphone qu'a son nom d'humaine.

Ainsi donc Hadès avait décidé de remettre cela, il projetait une fois de plus d'envahir la terre et Athéna n'était toujours pas revenue. La situation était épineuse. Déjà était il sur de pouvoir lui faire confiance, elle venait de lui avouer qu'elle était la femme de Hadès, certes son coté humain voulait protéger la terre mais ou en était la preuve ?
N'était ce pas en fin de compte qu'un piège immonde pour le forcer a redevenir un spectre d'Hadès, et lui faire rendosser cette horrible armure noire et terne ?

Pourtant plus il la regardait, et moins il arrivait a croire en la machination. Son visage était dénué de toute roublardise ou encore fourberie. Il ne pouvait pas croire au mensonge venant de sa part. Et de toute manière elle avait dit qu'il n'était pas seul, il verrait bien si les personnes qu'elle avait ressuscité combattaient a la gloire de la terre...Ou a celle d'Hadès.


Si je comprend bien, la réincarnation de la femme d'Hadès m'aurai ressuscité ainsi que d'autre chevalier d'Athéna pour aller combattre son mari...

Tout simplement hallucinant. Mais voila, il n'arrivait pas a déceler le piège effectivement il n'y avait pas d'Athéna ici...Arriverait elle peut être ensuite, mais pour le moment il n'y en avait pas. Le rôle des douze chevaliers d'or étaient techniquement de protéger le sanctuaire. La terre pouvait bien être protégée par les chevaliers d'argent et de bronze. Mais voila Athéna n'était pas la, et on lui demandait d'en protéger une autre, qui même si différente poursuivait le même but. Alors au plus profond de lui le chevalier sentit que si Athéna avait put guider son choix elle lui aurait demandé d'accepter.

Il amorça un mouvement pour se relever, mais au lieu de ça mit un genou à terre. Son visage n'était plus du tout orienté vers le bas, il l'avait bien remonté. Il avait perdu cet air hagard de toute a l'heure, maintenant il savait où il allait. Cela faisait parti de ses défauts, quand il avait quelqu'un a suivre quelqu'un en qui être loyal en gros quelqu'un a protéger, il était le meilleur des chevaliers. Mais sans ca il était juste un paumé en armure dorée qui demandé de l'aide a tout le monde.
Ainsi maintenant son regard redressait, la flamme de la détermination revenue dans ses yeux il pouvait faire ce qui lui semblait juste.


Perséphone, tes paroles ont su ravivé en moi les sentiments que j'éprouvais à l'époque ou je combattais pour Athéna. Ainsi moi Shura de la constellation du capricorne, et chevalier d'or de la même maison...J'accepte de prendre cette vie du tu me donnes pour t'aider à repousser Hadès aux enfers qu'il n'aurait pas du quitter.

Voila, c'était dit. Elle jouirai maintenant de l'appui du plus dévoué des 12 chevaliers d'or, celui dont le sens de la justice était le plus aiguisé. D'ailleur était ce parce qu'il avait prêtait serment, où parce qu'Athéna était d'accord de la ou elle était avec son choix...Mais il ressentit la cosmo énergie de son armure quelque part dans cette maison. Et il fallait avouer qu'il lui tardait de la retrouver, comme une vieille amie d'enfance qu'il n'avait pas revu depuis des années. N'allant pas passé non plus sa vie a genou devant ses pieds il se redressa quand il jugea que son serment était bien passé entre eux. Il se sentait revigoré par un regain d'énergie, c'était bizarre quand même mais c'était son caractère. Il était un soldat, il avait toujours était plus a l'aise a obéir ou prendre des décision suite a un ordre, que de prendre des decision de son propre chef. Ce qui ne voulait pas dire qu'il était un mouton loin de la. Il allait surement allé recupérer son armure une fois qu'il serait seul.

Donc vous avez fuis les enfers pour vous battre...Je veux juste espérer que je ne vous décevrai pas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: le reveil du capricorne. [Shura_Saphi]   Jeu 5 Fév - 2:00

_ « Si je comprend bien, la réincarnation de la femme d'Hadès m'aurai ressuscité ainsi que d'autre chevalier d'Athéna pour aller combattre son mari...
Perséphone, tes paroles ont su raviver en moi les sentiments que j'éprouvais à l'époque ou je combattais pour Athéna. Ainsi moi Shura de la constellation du capricorne, et chevalier d'or de la même maison...J'accepte de prendre cette vie du tu me donnes pour t'aider à repousser Hadès aux enfers qu'il n'aurait pas du quitter.
Donc vous avez fuis les enfers pour vous battre...Je veux juste espérer que je ne vous décevrai pas...»


Saphi avait tressaillit en entendant le nom « Persephone », pour elle, elle ne représentait qu’une enveloppe corporelle réceptacle ou comme l’âme de Persephone recyclée… Elle se sentait tout sauf divine. Elle avait juste conscience que tout le monde la considérée comme tel. Elle se sentait mal quand on l’appelait comme ça, ces souvenirs de petite fille étaient si frais dans sa mémoire qu’elle en oubliait parfois le rôle qu’elle devait tenir parmi les dieux.

Quand elle était petite, elle s’amusée avec les enfants de son âge. Son père et sa mère l’emmenée à l’école comme les autres, elle s’amusée comme les autres, ses parents se disputaient souvent, comme les autres. Pour elle sa vie ne valait pas plus qu’une autre. Mais un jour, tout s’était renversé. En allant à l’école, un jour comme un autre, un homme pas comme les autres, l’avait emmené jusqu’à une voiture, ses parents, sur le pallier, la regarder monter. Elle ne voulait pas monter. Tout d’abord, elle était consciente qu’il se passait quelque chose d’étrange, puis ensuite, elle en avait peur. Ce n’était absolument pas normal d’être emmenée par une de ses drôles de voitures noires. Elle voulait prendre ses jambes à son cou, mais cet homme bizarre lui tenait fermement la main. Et ses parents alors ? Il la laissaient partir comme ça, au lieu d’aller à l’école ? Elle n’était pas bien grande, ni mature. On pouvait la considérer comme les autres. Mais ce qui lui arrivé n’était pas ce que vivait les autres ; C’était mal. Elle avait le sentiment que quelque chose de mal se passer. Elle avait voulu partir mais il la tenait toujours aussi fermement. Mais que pouvait-elle faire à part… le mordre ? C’est ce qu’elle fit. L’homme envoya une gifle sur la joue de la fillette. Des larmes montée à ses yeux et elle fut forcée de monter et se taire. Elle ne su que beaucoup plus tard que cet « homme bizarre » était Zeus.

L’enfance de Saphi était banale à part cet événement qui avait changé son adolescence à jamais. Même quand on lui apprenait qu’elle était une déesse et qu’on lui enseignait des tas de choses, elle ne s’était jamais considérée comme tel. C’était trop dur d’entendre ce prénom. Elle ne l’aimait pas forcément à vrai dire, elle préférait même s’appeler Saphi, ce nom venant d’une vie « comme les autres ». C’était ces autres qu’elle voulait protéger désormais. Elle voulait protéger ça. Les autres.
Elle grimaça en entendant « Persephone » mais elle fut ravie d’entendre une réponse aussi favorable du chevalier du Capricorne ! Elle pouvait compter sur lui. C’était tout ce qu’elle voulait entendre.
Sa dernière phrase disait qu’elle avait fuie les enfers. En réalité, on l’y avait jeté en guise de punition, ainsi, c’était loin d’être une promenade avec « la réincarnation de son mari ». Fuir était déjà, ce qu’elle avait prévu bien avant d’avoir l’idée de secourir la Terre.

Elle afficha un sourire radieux, à la réponse de Shura qu’elle n’attendait plus. Elle était au comble du bonheur, elle avait puis fuir, et elle pourrait secourir ce monde grâce aux chevaliers.

En attendant, elle voulait s’amuser un peu ! elle tourna le dos et s’étira les bras, elle se tourna vers Shura et dis en souriant toujours de son sourire qui lui était propre :


_ « Dites-moi ? Ne voudriez-vous pas m’aidez à préparer le repas pour les chevaliers éveillés et les nouveaux apprentis ? »

C’était tellement stupide de proposer à un chevalier de faire la cuisine que ça la fit presque rire davantage. Mais de toute manière, elle n’avait aucun serviteur ou cuisinier à son service. Le plus important pour elle s’était d’avoir des chevaliers près à se battre et pas l’estomac vide. Elle les avait ressuscité pour se battre pas pour faire la cuisine, c’est ce qui rendait la situation encore plus amusante pensait-elle.
Il fallait bien que quelqu’un le fasse, même si c’était étrange pour une déesse et un chevalier. C’était nécessaire. Elle devait avouer que même une petite chose comme ça lui donnait l’impression d’être à peu près utile.
Revenir en haut Aller en bas
Shura

Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar

• Nombre de messages : 188
• Localisation : Là ou la justice me pousse a intervenir.
• Emploi/loisirs : redresseur de torts, chevalier d'or...Déconneur sur le hors RPG
• Humeur : Techniquement sérieuse.

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
10/10  (10/10)
Cosmos:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Re: le reveil du capricorne. [Shura_Saphi]   Jeu 5 Fév - 21:23

L'enfance de Shura n'avait pas été radieuse non plus. Il l'avait passé a combattre, sa vie n'avait été qu'un perpétuel combat. Un entrainement de tout les jours pour ne pas se faire écraser par les autres chevalier qui convoitaient en même temps que lui l'armure sacrée du capricorne. Ce qui avait rendu la tache encore plus compliquée a un jeune garcon de son âge autrement dit presque un enfant, c'est que tout les futurs potentiels chevaliers du capricorne était conditionner à aimer de toute leur âme la déesse Athéna.

Ainsi plus que chez les autres chevaliers chacun étaient près a donner sa vie pour obtenir cette armure faite par Athéna et qui était censée désigner le plus méritant et aussi le plus dévouer des chevalier d'Athéna. Il n'avait jamais eu le moindre amis durant cette quête pour l'armure, tout les autres étaient obnubilé par l'armure...Il devait aussi avouer que lui aussi. Ainsi il avait toujours était seul, il n'avait jamais lié de liens d'amitié qu'avec la chevalier d'argent qui lui avait apprit les bases.

Ainsi donc il pouvait paraitre froid est distant mais il n'en restait pas moins quelqu'un de très serviable. Il avait réussi a faire naitre un sourire sur le visage de Saphi, et c'était déja pour lui une source de satisfaction. En effet pour lui le rôle d'un chevalier était peut être un peu plus étendu que le fait de combattre pour elle. Ainsi, il était plus du genre a penser que le moindre de ses désirs étaient en realité un ordre. Si elle voulait qu'il cuisine pour elle, alors il le ferait. Si elle voulait qu'il se batte pour elle alors il le ferait, si elle avait décidé qu'il devait se tuer...Alors il le ferait sans hésiter.

Bien sur quand il entendit qu'elle voulait qu'il fasse de la cuisiner il sentit ses yeux s'ouvrir en grand alors que sa bouche faisait de même. Elle était une déesse...Et lui l'un des plus puissant chevalier d'or...Et pourtant c'était a eux de faire la cuisine ? L'espace d'un instant il ne put même pas faire autrement que s'imaginer avec un tablier blanc au dessus de son armure...Une véritable vision d'horreur affraid affraid .
Mais les désirs de Saphi étaient des ordres. Par contre il était un véritable manche pour ce qui était de la cuisine.


C'est avec plaisir que je vous aiderez à préparer le repas...Mais à l'unique condition que vous m'appeliez Shura en dehors de tout ce qui est officiel. Ce n'est pas a vous d'employer les marques du vouvoiement. S'il vous plait.

Il préférait qu'elle le nomme Shura, lui aurait surement du mal a l'appeler autrement que par de pompeuses dénomination comme votre majesté ou encore son altesse. Effectivement c'était pompeux, mais on l'avait tellement conditionner à aimer sans pour autant désirer la déesse qu'il devait protéger qu'il ne le faisait presque pas exprès.
Ses yeux sombres, noirs comme un ciel de nuit sans nuage n'étaient en faite pas si noir que cela...Dedans se reflétaient des dizaines de lumières voir plus comme s'il les étoiles du ciel dans les yeux.

Mais pour sortir de sa maison il lui fallait son armure. Pas question de sortir d'ici alors qu'il y avait des spectres dehors et qu'il devait être en compagnie de Perséphone. Et il sentait la présence de son armure si proche de lui.


Permettez juste que je reprenne possession de mon armure avant de sortir d'ici...Question de principe je n'aime pas quitter cette maison sans elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: le reveil du capricorne. [Shura_Saphi]   Jeu 5 Fév - 23:46

_« C'est avec plaisir que je vous aiderez à préparer le repas...Mais à l'unique condition que vous m'appeliez Shura en dehors de tout ce qui est officiel. Ce n'est pas a vous d'employer les marques du vouvoiement. S'il vous plait.
Permettez juste que je reprenne possession de mon armure avant de sortir d'ici...Question de principe je n'aime pas quitter cette maison sans elle. »


Voir Shura ouvrir de grands yeux et chercher ses mots pour lui répondre, avait fait redoubler le sourire de Saphi. Elle avait envie d’éclater de rire mais elle se retenait pour ne pas l’embarrasser davantage.
Elle était pourtant restez sans voix quand il avait accepté ! Elle trouvait ça tellement stupide ! Quand il n’avait pas répondu tout de suite, elle s’était sentie très embarrassée, elle se disait que jamais un chevalier pourrait accepter de faire une tâche de ce genre, de toute manière elle voyait très mal Shura entrain de nettoyer la statue le représentant avec Athéna qui lui donnait l’épée Excalibur. Elle en venait même à l’imaginer avec un bonnet de femme de ménage. Ce qui accentuait encore son sourire.

Elle secoua la tête pour enlever cette image des plus délirantes et réfléchis très vite à ce qu’il venait de dire. Il avait accepté à l’unique condition qu’elle l’appelle Shura et qu’elle le tutoie ? Mais elle en voulait de même pour elle ! D’abord elle ne voulait pas qu’il l’appelle Persephone ! Ce n’était pas le nom que lui avaient donné ses parents. Ce serait Saphi, un point c’est tout ! Rien que Sion avait pris l’habitude de l’appeler comme ça. Shura savait-il qu’elle avait ressuscité aussi Sion ? Non ! Elle avait omis de lui dire. Tant qu’à faire, ce serait une surprise de plus qui attendrait Shura.

Il voulait récupérer son armure ? Soit elle était déjà dans sa maison. Saphi avait pris le soin de disposer les armures dans les maisons de chaque chevaliers d’or. Elle trouva que Shura avait eu un regard très changeant quand il avait parlé de l’armure. Il lui semblait nostalgique. Elle trouvait cela adorable. Elle n’était pas sans savoir que cette armure représentée tout pour un chevalier d’or. En fait, elle était loin de se douter que Shura était très inquiet à propos des spectres. Tiens autre chose qu’elle ne lui avait pas signalé… La présence de certains de SES spectres. Peut-être ressentait-il leur cosmos ? En fait elle devait peut-être le prévenir mais elle se dit que ça ferait encore une surprise de plus.


_ « D’accord à partir de maintenant je t’appellerais Shura… Shu…Shu…ra… A partir de maintenant tu ne m’appelleras pas autrement que Saphi ? Ok ? Et si je dois te tutoyer j’aimerais que en fasses autant pour moi. Je suis loin d’être la déesse que tout le monde attend. Je ne suis pas Athéna. Je ne suis pas mieux qu’une autre.
Allons voir ta chère armure ! »


Ces mots revenaient souvent dans l’esprit de Saphi. « Qu’une autre… Comme les autres. » Au fond, elle était exceptionnelle en étant la réincarnation de Persephone, mais que représentait-elle ? Une coquille pour loger l’âme de Persephone recyclée. Etait-ce comme ça qu’on la voyait ? Peut-être ou peut-être pas.

Dans ses pensées, elle s’avança vers l’endroit où elle avait laissé l’armure de Shura. C’était une manière de lui montrer le chemin. Mais elle n’y pensait pas. Elle restait toujours accrochée à ses idées.
Revenir en haut Aller en bas
Shura

Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar

• Nombre de messages : 188
• Localisation : Là ou la justice me pousse a intervenir.
• Emploi/loisirs : redresseur de torts, chevalier d'or...Déconneur sur le hors RPG
• Humeur : Techniquement sérieuse.

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
10/10  (10/10)
Cosmos:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Re: le reveil du capricorne. [Shura_Saphi]   Ven 6 Fév - 0:27

Elle avait un sourire magnifique, pourtant il fallait utilisé des trésors de beauté pour tenté d'émouvoir le chevalier du capricorne dévoué corps et âme a Athéna. Mais pourtant ce sourire avait ce je ne saurai dire quoi qui arrivait a lui réchauffer le coeur. Elle respirait la joie de vivre une joie de vivre qui semblait se diffusait et s'attraper tout autour d'elle. Il ne voulait même pas imaginer ce qu'elle avait été penser pour avoir un tel sourire aux lèvre tout en le regardant, mais il avait l'impression que ca devait rendre pas mal...

Elle voulait se faire de un appeler par son nom d'humaine, et de deux se faire tutoyer...Deux choses que Shura allez avoir un mal fou a mettre en oeuvre dans le sens ou tutoyer un dieu ou une déesse...C'était un blasphème atroce, il ne pouvait pas se resoudre a une telle familiarité avec elle...Impossible le fossé entre eux était énorme, lui qui n'était qu'un humain sans valeur ca ne posait pas de problème mais elle...Elle était une déesse un rang completement au dessus. Ce qu'elle lui demandait était vraiment très dur.


Ce que vous me demandez là est de blasphémer votre nom...Je voudrais bien mais je doute avoir un jour assez d'impolitesse a votre égard pour faire autrement que maintenant...

Mais cela semblait vraiment lui tenir a coeur. Elle semblait attacher une réel importance a sa normalité qui pourtant était partie depuis longtemps. Elle n'était plus une simple humaine, mais il pouvait croire avec aisance que ca devait faire un choc et qu'il fallait un certain temps d'adaptation. Il se gratta la tête vraiment embarrassé, plus que tout il voulait lui faire plaisir qu'elle se sente bien en sa présence qu'elle ne fuit pas sa protection.

Que les Dieux me pardonnent de ce que je vais osé faire maintenant...Mais je tiens a vo...Te dires que le tutoiement entre nous ne se fera qu'en privé. Jamais je ne me sentirai la force ou l'audace de t'appeler...

Il marqua un temps d'arrêt tellement ce qu'elle lui demandait était dur et surtout a l'encontre de tout ses principes. Mais voila il était un chevalier et pour elle il était près a faire une entorse au règlement.

...Saphi en public, car le blasphème c'est comme signer son arrêt de mort.

Puis il la suivit sentant que la cosmo energie de son armure se rapprochait. Bientot il n'eut même plus besoin de la suivre, il passa devant elle trop pressé de la retrouver. Et il la retrouva devant la statue d'Athéna lui donnant excalibur. Cette même boite en or avec des gravure représentant le capricorne. Son coeur c'était serré, et si l'armure ne voulait plus de lui ? Il était déja mort deux fois, et Athéna n'était plus la. Pourtant il se devait d'essayer il allait encore une fois l'endosser pour faire le bien et protéger la terre. Alors selon les paroles du grand pope il ne devrait pas y avoir refus.

Il s'approcha de la boite...Doucement, chaque pas raisonnait pour lui dans la salle comme une explosion, sa respiration était courte. Il ressentait exactement la même exitation que la première fois qu'il avait tenté de la mettre. Et une fois devant la bote ce fut comme il se le rappelait. D'abord des éclairs qui brisèrent ses chaines, puis le couvercle s'ouvra doucement il se sentit soulever par une énergie incommensurable qui serait bientot sienne. Puis alors il entra dans le torrent de lumière ou il vit l'armure de décomposer et se fixer a nouveau a lui en quelques instants.

Voila il était redevenu vraiment le chevalier du capricorne. Son armure braillait de mille feux dans la piece comme une sorte de mini soleil. Il fit quelques pas au doux son des cliquetis de son armures sur le sol de pierre, il enleva son casque pour se présenter devant Saphi. Voila, son cosmos était maintenant enflé a son maximum...Et tout les spectres a la ronde devait avoir comprit que le chevalier a la justice aveugle venait de se reveiller.


Voila...Maintenant je peux te suivre ou bon te sembleras de m'emmener. Saphi.

Et tout deux sortirent de la maison du capricorne, il fallut un temps a Shura pour se réhabituer a la lumière du soleil, ce dernier ne pointant pas enfer. Mais il ne lacha pas Saphi d'un centimètre. Sentant bizarrement une bonne vingtaines de cosmo energie de spectre...Enfin il aurait tout le temps de comprendre une fois le repas terminé.


Suite dans Cours de cuisine
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: le reveil du capricorne. [Shura_Saphi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

le reveil du capricorne. [Shura_Saphi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya R.P.G .:.Goldo Seinto.:.  :: Archives :: 

.:.Archives du Précédent Forum.:.

 :: Ex R.P.
-