AccueilAccueil  PartenairesPartenaires  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La suite de la tournée...(jeu de mots)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zeus

Dieu des Dieux
Dieu des Dieux
avatar

• Nombre de messages : 106
• Localisation : Là où y'a des filles.
• Emploi/loisirs : Dieu des dieux.
• Humeur : Du tonnerre XD

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Cosmos:
30/30  (30/30)

MessageSujet: La suite de la tournée...(jeu de mots)   Mer 2 Mar - 23:00

Une immense absence ce qui n'était pas peu dire, avait contraint le dieu des dieux a faire un petit arrêt dans sa tournée des visites a ses enfants et sa famille. Le fait est qu'il avait trop forcé sur son hôte humain alors que ce dernier venait tout juste de l'accueillir, il avait même du utiliser une petite partie de son cosmos pour remettre son fis en place, sans parler du fait que son hôte avait du supporter d'une part son cosmos immense de l'intérieur, et les cosmos presque aussi grand de ceux d'Eris et d'Ares de l'extérieur. Sans oublier celui de sa propre femme qu'il avait été voir immédiatement après. Pour une première expérience de cosmos divin, c'était peut être un peu beaucoup et l'hôte l'avait très très mal pris. Plusieurs mois avaient été nécessaire a son rétablissement, et encore d'autre mois pour que ce dernier arrive parfaitement à se familiariser avec le cosmos de Zeus. Les choses avaient surement du bouger depuis qu'il sommeillait, mais maintenant qu'il pouvait reprendre son petit tour.

A vrai dire il avait commencé par son fils le plus brutal et le plus difficile a canaliser. Cette fois il avait envie d'aller voir...Comment dire...Celui qui à son sens ne faisait pas plus de mal que ca. Il avait appris de son réseau d'informateur que ce dernier tenait une auberge, à vrai dire cela ne surprenait pas du tout Zeus qui ne l'avait pas vu à la tête d'un autre établissement...A part peut être un casino...Ou une maison close. Enfin une auberge pouvait aussi avoir son lot de jeu d'argent et de femme de petites vertus, juste en plus petit. La trouver ne fut pas trop difficile, Zeus avait une sens aigu de la détection de cosmos et surtout il s'agissait d'un de ses enfants la tache était encore plus aisée.

L'endroit était sans nul doute assez commun, et non pas un temple dont le seul but était d'en mettre plein les yeux à tout le monde. A l'intérieur il y avait bien plus de personne qui ne savait rien du cosmos que de personne en possédant un minimum. L'endroit était plaisant aussi il conforta Zeus dans son envie d'aller passer une visite surprise a Dionysos. Il entra certes il faisait un peu tache avec son costume tiré a 4 épingles et ses cheveux blanc malgré ses 21 ans, enfin ceux de son corps d'emprunt. Il s'installa au bar retirant ses gants de cuir qu'il glissa dans ses poches appela quelqu'un du service le sommant immédiatement de lui faire parvenir le maitre des lieux. Peu de chances qu'il soit pris au sérieux immédiatement alors il déversa une infime partie de son cosmos dans la pièce pour montrer qu'il n'était pas juste un sombre inconnu venu boire avec le boss.


Dites lui que son père aimerai le voir.

Je ne savais pas quel corps il avait décidé de prendre. Si sa tombe il était humainement plus agé que moi ce qui risquait de faire rire ses hommes. Au quel cas il serait obligé de le faire se montrer, car il ne voulait pas repartir sans l'avoir vu. Il était important pour lui de pouvoir mettre un visage sur tout les dieux réincarnés sur terre.
Revenir en haut Aller en bas
Dionysos

Dieu de la Vigne
Dieu de la Vigne
avatar

• Nombre de messages : 84
• Localisation : Haha ! derrière la bouteille peut-être... ?
• Emploi/loisirs : Aubergiste... Sisi, je vous jure :O
• Humeur : Joyeuse. Adoptez la Happy Face !

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
10/10  (10/10)
Cosmos:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Re: La suite de la tournée...(jeu de mots)   Jeu 3 Mar - 1:17

- Non ! Non… Pas comme ça, regarde…

Le Russe attrapa la cuillère en bois que tenait le chevalier qui avait été nommé pour s’occuper de la cuisine, afin de lui montrer comment il fallait s’occuper de ce plat typique de son pays natal… Silencieux, et avec douceur, il touilla le contenue de la casserole avant de repasser le couvert à son propriétaire…

- Si tu es trop brusque, ton Borshch ne sera qu’un simple plat sans cœur. Tu comprends ?
- Heu… Je crois ?… Mais c’est pas un Borshch que j’essais de faire… En fait…
- Ha bon ?… Alors laisses tomber la cuisine vieux.

Karp haussa les épaules, tout en affichant un sourire des plus ironique. Lui ? Un bon cuisinier ? Sachant que le Borshch était la seule chose qu’il savait plus ou moins faire… Pas spécialement non… M’enfin. Etant donné qu’il ne savait absolument pas quoi faire de son temps libre à cet instant précis, il n’avait pas hésité à s’incruster dans les parages, histoire de fouiner un peu partout, et voir si il ne pouvait pas mettre la main à la pâte. Ba oui, être le patron c’est bien, promener un peu partout, ok… Mais parfois, il y a des limites. Surtout lorsque l’on avait passé la majeur partie de la vie passé à bosser pour tenter de réussir. Chose qu’il avait plus ou moins loupé… Quand on y repensait. Juste à cause de cette fille… Celle qui avait finit par tout briser, tout ce qu’il avait put construire de ses propres mains…
*Hé mec… Il y a comme une baisse coté moral par chez toi. Ça va comme tu veux ?*
*Ouai… je crois. Tu veux la places ?*
*Pas question. Midi n’est pas encore passé à ce que je sache, laisses moi dormir encore un peu…*
Karp haussa mentalement les épaules, préférant garder le silence face à ça. Ce n’était pas comme-ci il n’avait pas l’habitude de ce genre de scénario en même temps. Depuis le temps, il avait finit par s’y faire.

Bref ! Voyant bien qu’il avait finit par réussir à agacer ces employés hors normes, le rouquin prit la décision de déserter la salle pour finir par se réfugier au grenier… Grenier qui était vide à cette heure de la journée d’ailleurs… Laissant ainsi planer un silence légèrement brisé par ce léger murmures qui n’était autre que le brouhaha ambiant de la salle principal. Ce fut avec un léger sourire aux lèvres qu’il s’approcha de l’une des fenêtres, histoire de pouvoir observer un instant la nature qui s’étalait à l’arrière le l’auberge…
Combien de temps est-ce qu’il avait passé à contempler les lieux ? Alors la… Tout ce qu’il put dire, ou plutôt penser, c’est que quelque chose l’avait tiré de ses réflexions silencieuses, sans qu’il ne puisse réellement dire quoi… Et le pire dans tout ça ? C’est qu’il savait qu’il devait attendre un truc. Mais quoi ?… Alors lorsque la clinche de la porte qui séparait l’escalier de la salle grinça, il se redressa d’une traite pour river son unique œil valide sur l’arrivant. L’un de ses chevaliers.

- Heuu… Je crois qu’il y a une visite pour vous.
- De quoi ?
- Cette personne m’a demandé de vous dire que votre père aimerait vous voir.
- à qui ?

Silence… Enfin, jusqu’à ce que finalement la voix de Dionysos ne vienne résonner dans son esprit. Et pour quel raison ? Juste lui rappeler que son père -à Karp- avait tout bonnement jamais eu la moindre idée de se déplacer jusqu’ici. Autant dire que la, il marquait un point…
*Laisses moi la place alors, puisque, sans vouloir te vexer, tu ne servirais pas vraiment à quelque chose. Et vu que tu n’aimes pas jouer les pigeons voyageurs hein…*
Karp Grommela quelques insultes et finit par tirer sa révérence, histoire que le véritable chef des lieux puisse prendre le contrôle du corps. L’unique œil du rouquin brilla d’une étrange lueur mauve durant une fraction de seconde et…

- Merci mec, tu peux reprendre ton activité, je gère !
- Ok.

Et les deux hommes descendirent.

Durant un instant, Didi c’était maudit de ne pas avoir demandé un descriptif de la personne qui l’avait demandé, mais lorsqu’il avait jeté un rapide regard à l’intérieur de la salle… Il n’eut aucun mal à le repérer. Cheveux blanc malgré son jeune âge, yeux possédants un bleu pur plutôt troublant… Non seulement ce genre de détail ne trompaient pas, mais en plus le personnage possédait une classe impressionnante, qui faisait véritablement tâche dans cet environnement.
Un vague sourire se posa sur ses lèvres alors qu’il passait derrière le bar afin de chopper une bouteille de vin qui semblait être rangé la depuis un certain temps, pour venir la poser en face du visiteur…

- Si j’avais su, je me serais hâté pour ranger et balayer toute cette pagaille avant… - Il se laissa rire un instant, puis reprit, toujours sur un ton calme…- Tu as de la chance, j’avais dans l’idée de quitter les lieux pendant quelques jours. Tu en veux ? C’est un douze ans d’âge, provenant de la meilleur cuvé de France, rapporté de mon dernier grand voyage.

Lui ? Vouvoyer ? Ce genre de politesse, il ne cessait de l’oublier. Pas comme Karp qui semblait avoir des « vous » collé à la langue à longueur de temps… à son plus grand désespoir…

- Ha… Et… Tu as fait comment pour me trouver ?

Ba oui… La question le titillait à chaque coup, bien qu’il sache pertinemment la réponse -ou plutôt que le simple fait que ce soit le dieu des dieux soit une réponse tout à fait logique- il ne pouvait s’empêcher de la poser… Juste pour le sport, comme on dit…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zeus

Dieu des Dieux
Dieu des Dieux
avatar

• Nombre de messages : 106
• Localisation : Là où y'a des filles.
• Emploi/loisirs : Dieu des dieux.
• Humeur : Du tonnerre XD

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Cosmos:
30/30  (30/30)

MessageSujet: Re: La suite de la tournée...(jeu de mots)   Jeu 3 Mar - 2:10

Soit la personne en face de lui avait bien compris de qui on parlait...Soit Dionysos ou l'humain qui lui servait d'hôte avait réussi a s'entourer de types plutot obéissant et pas chiant, quoi qu'il ne soit le personnage s'en alla faire ce qu'il avait a faire sans même poser de question. Et ceci était pour plaire a Zeus qui par dessus tout aimait que la hiérarchie soit respecté. Non pas que chacune de ses paroles devait être prise comme une injonction, mais sa patience s'usait aussi vite qu'était visible un éclair vrillant le ciel. Bien qu'il fallait dire que l'humain en lui le tempérait assez radicalement, il c'était vu avoir des remords et surtout patienter avant d'exploser. Mais il ne fallait pas rêver, si l'on pouvait donner du divin à un humain vivre dans son corps devait sans nul doute diluer un peu d'humanité en vous. Zeus se tourna sur le tabouret pour tourner le dos au bar pour regarder la faune local. Des humains, beaucoup d'humains mais fermer les yeux et affuter ses sens lui permettait de ressentir des cosmos latents.

Il aimait le cosmos humain il était fragile et porteur de beaucoup d'espoir. Comme une petite étoile dont l'éclat vacille au moindre nuage dans le ciel, mais ne s'arrête pas de briller pour autant. Jusque la mort, mort qui venait les frapper quoi qu'il arrive. C'était surement ce qui leur permettait de vivre des vies si intenses. Enfin il n'était pas la pour contempler ce qu'il y avait de beau à être un humain, il était la pour voir l'un de siens et aussi savoir s'il avait eu vent des actions de son frère. Il ne savait pas si Dionysos avait intérêt a prendre part la dedans, a vrai dire Zeus aurait préféré qu'il ne le fasse pas. Car ce genre de conflit était déjà assez chaotique juste avec deux dieux...Alors si chacun y mettait de sa petite personne alors ca serait l'apocalypse. De plus à moins d'avoir raté quelques épisodes il ne voyait pas Dionysos perdre son temps a entretenir des querelles avec ses frères, à la rigueur Hera pourquoi pas...Mais rien qui puisse le forcer a choisir entre Ares et Athéna. Zeus se retourna vers le bar en soupirant, il ne pouvait rien faire pour empêcher Ares de faire ce genre d'âneries. Il était le dieu de la guerre, il faisait la guerre c'était dans l'ordre des choses, a vrai dire le dieu père n'avait pas peur de ce qu'il pouvait faire...Mais plutôt de ce qui pourrait lui arriver s'il continuait à se comporter en parfait enfant.

Sa réflexion fut coupé par l'arriver de son enfant, il n'avait aucun doute la dessus après tout il avait beau faire en sorte de le réduire de manière a ne pas affecter les humains ici présent, le cosmos d'un dieu ne pouvait pas se cacher...Surtout aux yeux de celui qui l'avait crée. Il avait choisi un corps humain ayant assez vécu peut être 5...6 ans de plus que celui de Zeus difficile a dire. Cela aurait pu un peu déstabiliser le père de voir son fils plus vieux que lui, mais il n'était pas question de montrer la moindre faiblesse et après tout on ne parlait que de corps d'emprunts.


Si j’avais su, je me serais hâté pour ranger et balayer toute cette pagaille avant…Tu as de la chance, j’avais dans l’idée de quitter les lieux pendant quelques jours. Tu en veux ? C’est un douze ans d’âge, provenant de la meilleur cuvé de France, rapporté de mon dernier grand voyage.

Zeus ne pu s'empêcher de partager le sourire de son fils. Avant de répondre tout simplement.

Qu'importe l'état de l'endroit. Je viens surtout pour toi. L'Olympe se vide, tout le monde se trouve un corps humain ces temps si. A oui...Partir ? Tu penses que tu pouvais te cacher de ton "vieux" père quelque part sur cette petite planète ?

Petit sourire malicieux de celui qui avait vu sur presque tout ce qui se passe ici. Arrive la proposition sur le vin, cette fois il ne peut s'empecher de rire de bon coeur chose que sa forme divine ne lui permettait généralement pas. Surement une réaction humaine qu'il devait a Heine.

Je vois que toi au moins tu sais toujours parler à ton père. Je serais bien incapable de refuser une bonne bouteille du plus grand connaisseur de l'Olympe.


Il était soulagé, soulagé que Dionysos se laisse aussi bien approché. Après tout il n'était pas un père facile, sa position l'obligeait souvent à se montrer dur et il aurait pu se sentir exaspérer de voir que même sur terre il le suivait. Enfin suivre c'était un grand mot, disons seulement qu'il veillait à ce que ses enfants ne fassent pas sauter le monde dans son dos.

Ha… Et… Tu as fait comment pour me trouver ?


La question a un million comme le pensait très fort Heine. Zeus posa les lunettes factices sur le bar posant ses yeux bleu électrique sur Dionysos, des yeux droits et directs qui semblaient tout voir, tout voir de l'extérieur mais aussi de l'intérieur. Les yeux de quelqu'un qu'on ne peut pas duper, même si la réalité n'était pas aussi glorieuse.

Je pourrai retrouver le cosmos de mes enfants même si ces derniers se retrouvaient dans les recoins les plus sombres des enfers. Et vu la nature turbulente de certains...J'ai presque envie de dire que c'est plus qu'une bénédiction.

Maintenant qu'on était dans le vif du sujet et que son verre était en train d'être rempli de ce que les hommes faisaient pousser de meilleurs sur la terre qu'il leur avait confié, il pouvait entrer dans le vif du sujet. Il allait faire passer le sujet important d'abord et ensuite peut être se permettrait il de flâner un peu.

Et en parlant de turbulent...Es tu au courant des projets d'Ares ? Si oui j'aimerai que tu me dises ta position vis a vis de ca. Et j'aimerai que tu sois sincère.

Il avait un peu appuyé le sincère comme pour insister sur le fait qu'il était sérieux. Encore une fois ce débordement d'Ares n'était pas a prendre a la rigolade, il était en train d'impliquer d'autres dieux avec lui. Et Zeus ne pouvait s'empêcher de croire que beaucoup des dieux impliqué n'avaient pas juste pour motivation d'aider Ares a réaliser son caprice.
Revenir en haut Aller en bas
Dionysos

Dieu de la Vigne
Dieu de la Vigne
avatar

• Nombre de messages : 84
• Localisation : Haha ! derrière la bouteille peut-être... ?
• Emploi/loisirs : Aubergiste... Sisi, je vous jure :O
• Humeur : Joyeuse. Adoptez la Happy Face !

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
10/10  (10/10)
Cosmos:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Re: La suite de la tournée...(jeu de mots)   Jeu 3 Mar - 19:52

Il souriait ? Tant mieux, au moins une chose était certaine, il n’était pas venu pour lui taper sur les doigts. Du moins, pas pour l’instant. Mais bon. D’un autre coté, le dieu de la vigne n’avait pas fait grand-chose ses derniers temps, à part monter cette auberge pour passer du bon temps. Enfin bref. Adossé au Bar, il écouta donc la réponse du dieu vis-à-vis de l’état de l’auberge. Une visite de courtoisie donc ? Voila une idée qui le bottait bien tiens. Juste rendre visite, prendre des nouvelles. N’avoir aucune raison particulière pour dire bonjours à l’un de ses fils. Et lorsque Zeus lui demanda si il pensait qu’il y avait un endroit sur cette planète pour se cacher de lui, le rouquin ne put que rire légèrement en remuant négativement la tête.
Lorsque le dieu des dieux ce mit à rire, Dionysos ne fit aucun commentaire, se contentant que d’un simple sourire amusé, alors qu’il se disait que le rire lui allait plutôt bien. Mais bon.

- Rien de mieux qu’une bonne bouteille de vin pour accompagner les discutions !

Même si en ce moment, ce genre de chose, il ne pouvait ce le permettre le matin sans ce faire taper mentalement sur les doigts par le véritable propriétaire du corps. Mais bon. Il avait fait un pacte, il fallait bien s’y plier quand même.

Puis, Dionysos posa LA question. Question qui trouva bien rapidement réponse, après que son père ait posé un regard plutôt troublant sur lui. Enfin, troublant était un grand mot. Disons simplement que c’était cette couleur, et cette impression qu’ils donnaient et… Heu… ouai, ils étaient des plus troublant. Quand même… Résultat ? Et bien, il décida d’aller attraper deux verres à pieds pour ne pas avoir à détourner les siens… D’yeux. Machinalement donc, il attrapa un verre à pied qu’il essuya rapidement avec une serviette propre -juste pour enlever la poussière, aussi infime soit-elle, puisqu’ils étaient régulièrement lavé- avant de le poser sur le bar, pour recommencer avec un deuxième aussitôt après, alors que Zeus lui faisait comprendre que, où qu’il soit, il était capable de repérer le cosmos de ses enfants. Sans oublier de rajouter le fait que c’était rudement utile, compte tenu de l’activité de certain.
Un léger silence passa, alors que Didi débouchait la bouteille pour finir par remplir les deux verres, et il reprit, sur un ton qui se voulait bien plus sérieux. Les projets d’Ares ? Ça propre position au milieu de tout ça ?… Il en avait de bonne tiens. Non seulement, rare, même disparut étaient ceux qui ne connaissaient pas les projets d’Ares au niveau des dieux, mais en plus, lui la guerre, les batailles, ça ne le bottaient décidément pas. Même pas du tout. D’ailleurs, c’était quand la dernière fois qu’il avait prit les « armes » ?… Un long silence passa dans son esprit, quelques secondes avant que ne résonne au fond de lui le rire de son hôte. Ouai… Karp était beaucoup plus combattif que lui, il n’y avait aucun doute la dessus. Silencieux donc, Dionysos réajusta son cache œil -par pur réflexe- tout en laissant son unique œil valide vagabonder sur le plafond alors qu’il essayait de se positionner lui-même au milieu de tout ça… Puis, il laissa échapper un vague soupire, tandis qu’il poussait l’un des deux verres vers son père…

- Oui oui, je suis au courant. Et honnêtement j’en ai pas la moindre idée de où je suis, et je veux pas le savoir.

Voila une phrase plutôt étrange mais qui résumait plutôt bien les pensés du dieu en ce qui concernait tout ça…

- Qu’ils se tapent donc dessus, ça m’est complètement égal. Je n’aime pas, et je n’ai jamais aimé les champs de bataille hein. Tant qu’ils me foutent la paix je ne bougerais pas.

Voila des paroles qui plaisaient parfaitement bien au propriétaire du corps tiens. Au moins tout était clair. Et puis, ça expliquait parfaitement bien aussi, pourquoi il c’était retranché dans un coin perdu. Au moins, planqué au milieu des hommes, il n’avait pas de problème. Tant que les autres dieux n’avaient pas la certitude de sa présence en ces lieux, il pouvait avoir encore pas mal de temps de tranquillité devant lui. C’était la aussi, la raison du pourquoi il partait régulièrement en ballade, un peu partout dans le monde. Certes, ces voyages étaient basé sur des coups de tête, mais au moins hein… Enfin…
Et puis, il savait pertinemment qu’il serait un poids pour les gens avec qui il combattrait. Même si il ne le disait jamais à vive voix. Montrons donc simplement la facette que les gens souhaitaient voir voyons ! Le courageux, combattant, suici…. Heu… bref, cachons se défaut particulièrement ennuyeux qu’est celui du lâche.

Dionysos attrapa finalement son verre et observa le liquide qui s’y trouvait durant quelque seconde, admirant cette couleur qu’il aimait tant… Pour finir par boire une gorgé de son breuvage, et de penser qu’il aurait put le laisser encore vieillir une voir, deux années. Mais bon. Ce n’était pas perdu, il en avait encore une autre soigneusement rangé dans sa propre réserve.

- Tu es venu pour mettre fin à tout ça ? Ça t’inquiète tellement ?

Et la curiosité finit par être plus forte que la raison… Mais bon. C’était Zeus qui avait engageait cette conversation hein, pas lui.
Revenir en haut Aller en bas
Zeus

Dieu des Dieux
Dieu des Dieux
avatar

• Nombre de messages : 106
• Localisation : Là où y'a des filles.
• Emploi/loisirs : Dieu des dieux.
• Humeur : Du tonnerre XD

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Cosmos:
30/30  (30/30)

MessageSujet: Re: La suite de la tournée...(jeu de mots)   Dim 13 Mar - 21:23

Et non Zeus ne se déplaçait pas uniquement pour venir "taper sur les doigts" des gens, certes sont rôle d'arbitre et de "patron" lui prenait souvent beaucoup de temps. Et vu qu'en général qui dit arbitre dit sanction alors il était devenu de notoriété commune que le dieu des dieux était très porté sur la punition sadique. Et il était vrai que quand il entrait dans une colère noire alors son esprit pouvait aller très très vite tomber dans de bien sombres extrémités. Mais si Dionysos avait la conscience tranquille c'est qu'ils avait n'avoir rien fait, et que son père était loin d'être du genre injuste. Il n'avait rien fait alors pourquoi se serait il fait taper dessus ? Jusqu'a preuve du contraire ne rien faire n'est pas encore répréhensible dans une situation normale. Il confirma aussi a son paternel qu'il savait bien que la planète était trop petite pour se cacher de lui en riant, Zeus ne pu s'empêcher de sourire de coin d'un air très légèrement amusé.

- Rien de mieux qu’une bonne bouteille de vin pour accompagner les discutions !


Le sourire de coin devint un sourire franc laissant apparaitre une petite rangé de dents parfaitement blanches. Tout cela était tellement humain ! Deux hommes, un père venant rendre visite a son fils, le fils ouvrant une bouteille pour souhaiter la bienvenu à son paternel. Et pourtant...Le père d'apparence était plus jeune que le fils, les deux étant immortel et dans des corps d'emprunts.

-Je n'aurai su dire mieux !


Bien évidemment la réponse de Zeus l'avait un peu dérouté après tout savoir qu'ou qu'on aille son père pouvait nous tomber dessus, ca n'était pas toujours des plus réjouissant. Mais un grand pouvoir c'était aussi avoir de grand devoir et il fallait bien que quelqu'un veille a ce que tout le monde fasse son taf. Fliquer tout le monde il ne le faisait pas plaisir, c'était même plus fatiguant que réellement intéressant. Traquer les fortes têtes, les resquilleurs, les comploteurs et autres ca n'avait rien d'une promenade de santé surtout quand finalement il s'agissait bien souvent de la famille. Frères, enfants qui ne pouvaient jamais se contenter de la répartition qui avait été faites. Et surtout évidement c'était la pression que cela engendrait sur lui, pas question de faire le moindre faux pas quand sa mission est de sanctionner ceux des autres, il était attendu au tournant. Il y eu un petit blanc le temps qu'Ares arrive dans la conversation bien évidemment sa question pouvait paraitre assez déplacée. Mais il était important de savoir cette fois comment tout ceci allait se régler.

Car Zeus cette fois ci était bien certain que des groupes allaient se former le "coté" Ares et celui d'Athéna. Même si finalement chacun allait se battre pour des raisons qui lui serait propre et Arès et Athéna ne serait que des prétexte pour aller chercher ou régler des comptes à son voisin. Alors même s'il n'avait pas la moindre idée de ce qui aurait pu pousser Dionysos a prendre position il préférait être au courant plutôt que de découvrir en dernier. Ce genre de surprise n'était pas pour plaire au dieu du tonnerre.


- Oui oui, je suis au courant. Et honnêtement j’en ai pas la moindre idée de où je suis, et je veux pas le savoir.

Une phrase ma foi assez ambiguë. Il ne disait pas clairement s'il allait prendre part ou pas, la seule information de cette phrase était qu'il était bien au courant. Zeus arqua un sourcil comme pour lui dire d'être un peu plus clair et que ceci était aussi clair qu'un oui ou non. La suite fut un peu plus instructive et claire sur les intentions du dieu vigneron.


- Qu’ils se tapent donc dessus, ça m’est complètement égal. Je n’aime pas, et je n’ai jamais aimé les champs de bataille hein. Tant qu’ils me foutent la paix je ne bougerais pas.

Zeus préférait encore entendre cela que "J'vais tous les tuer" comme l'aurait dit Arès qui n'avait plus que cela à la bouche, depuis maintenant des centaines d'années.


-C'est un bon choix que tu fais la. Les champs de batailles n'apportent pas toujours de bonnes choses même pour le gagnant. Surtout quand les raisons sont aussi idiote que l'orgueil ma placé d'un seul.

Zeus attrapa le verre qu'on avait fait glisser vers lui. Et posa ses yeux bleu sur le liquide rouge, la couleur était tout bonnement magnifique ce vin avait une très belle robe. Il fit un peu tourner le liquide dans le verre qu'il tenait par le pied, approcha le verre de son nez pour respirer humer légèrement l'odeur du vin. Il retira le verre avec un petit sourire sur les lèvres avant d'en boire une gorgée. Excellent. Pas besoin d'en dire plus à ce sujet une vrai merveille comme seul la France pouvait se vanter de servir.

-Ce vin est un vrai ravissement. Je suis très heureux que tu es décidé de l'ouvrir pour moi, j'essaierai de ne pas trop me ridiculiser si un jour tu viens me rendre visite sur le mont Olympe.


Pourquoi serait il monté le voir ? Après tout maintenant que chacun avait décidé de se trouver un petit coin sur terre l'Olympe n'était plus qu'une sorte d'immense demeure dans une montagne ou sévissait un vieux bougon. Il c'était fait une telle réputation qu'il n'était déjà surement plus celui que l'on vient voir uniquement pour se rappeler le visage de son père. Il était plutôt celui qu'on venait voir pour un litige, pour demander justice. Même sa propre femme et sœur avait décidé de se prendre une autre demeure loin de lui et il n'avait pas encore trouvé le moindre chevalier. Et cette solitude n'aurait pas du lui peser, la solitude ce besoin idiot d'être entouré de personne qui compte c'était quelque chose d'humain. Pas quelque chose qu'il devait normalement ressentir.

- Tu es venu pour mettre fin à tout ça ? Ça t’inquiète tellement ?


Il fut tiré de ses rêveries sur ce qui est divin et ce qui ne devait pas l'être par la dernière réflexion de Dionysos. Il poussa un petit rire jaune avant de remettre ses cheveux blanc en arrière, au passage il pu observer à quel point Heine avait la peau blanche et ceux bien avant qu'il se mette à partager son existence avec lui. Et il reprit d'un ton entre lassitude et amertume.

-Arreter quoi...Pour l'instant il ne s'agit que des paroles de guerre d'un fils qui n'a plus que cela à la bouche depuis je ne saurai dire quand. Tout le panthéon est descendu sur terre, tout le monde se fait sa petite armée je sens des cosmos émerger de partout. D'une certaine manière jamais les étoiles n'ont été aussi vivantes. Mais pour l'instant personne ne bouge, ou alors quelques combats isolés. Quand à savoir si cela m'inquiètes a vrai dire les divagations d'Arès ne sont guère très importantes. Ce qui m'inquiètes le plus ce sont tout les autres qui n'avaient jamais pris part et qui d'un seul coup se sont trouvé des vocations à aider.

Son cosmos avait commencer à bruler méchamment l'espace d'une seconde avant qu'il ne s'en rende compte et le calme immédiatement. Il détestait cet aspect soupe au lait de sa personne, mais il était ainsi depuis presque la nuit des temps alors...

-Ce que je n'aime pas c'est que certains vont prendre comme raison officielle le conflit Arès/Athéna pour régler leur propres affaires.
Revenir en haut Aller en bas
Dionysos

Dieu de la Vigne
Dieu de la Vigne
avatar

• Nombre de messages : 84
• Localisation : Haha ! derrière la bouteille peut-être... ?
• Emploi/loisirs : Aubergiste... Sisi, je vous jure :O
• Humeur : Joyeuse. Adoptez la Happy Face !

Etat
Niveau: 1
Points de Vie:
10/10  (10/10)
Cosmos:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Re: La suite de la tournée...(jeu de mots)   Dim 20 Mar - 22:48

Halala… Si tout les dieux pouvaient être ainsi, ce serait le pied tiens. Venir rendre visite, discuter comme ça devant un verre de vin -bien sûr, il ne sortait pas les meilleurs des meilleurs quand il ne s’agissait pas du dieu des dieux, il n’était pas fou non plus- sans finir par s’en foutre sur la gueule, c’était tout ce qu’il y avait de plus… Sympathique ? Oui. Voila. C’était le mot. Et un peu de calme ne semblait pas déranger son paternel, loin de la. Peut-être qu’au final, il était venu se réfugié ici pour pouvoir respirer un peu ? Juste un instant ? Alors pourquoi est-ce qu’il avait finit par mettre ça sur la table hein ? Cette histoire avec Ares, celle que Dionysos connaissait sans en connaître les détails… Enfin, dirons nous qu’il avait entendu vaguement parlé de ça, mais que voulez-vous. Il s’en tamponnait, mais à un point… Mais bon. Il comprenait pourquoi son père s’inquiétez, de savoir si il c’était décidé à se positionner ou pas. Même si il était connut, le fait que le dieu de la vigne ne se mouillait que très rarement, voir jamais, dans de quelconque querelle. Lui, il vivait sa vie, en solitaire, comme il avait put le faire depuis le début, histoire de fuir la colère d’Héra. Haaa Héra… Rien que d’y penser, ça lui soutira un frisson. Mais bon. C’était bien loin toute ces histoires maintenant. Alors à quoi bon…
Bref. Dionysos laissa un sourire amusé sur ses lèvres, lorsque son père lui fit savoir qu’il avait fait le bon choix. Être lâche pouvait-être une bonne chose parfois… Et puis, perdre l’un de ses chevaliers n’était pas dans ses cordes. Ils avaient beau être la pour le combat, pour faire son « armé », et se battre à son nom, mais ce n’était pas spécialement ce qu’il leur réservait. Tant qu’ils savaient virer les mauvaises têtes qui embêtaient les cients, faire la cuisine, servir… Bref, tant qu’il savait gérer auberge, bordel, et tout ce qui s’y approchaient, ça lui allait. Bon, c’était vrais qu’en cas de pépin ils pouvaient être assez utile, mais tant qu’il pouvait éviter des affrontements directe…

Hm ? Ne pas se ridiculiser ? Ha ! C’est vrais que cela faisait un moment qu’il pensait remonter pour… heu… En fait il ne sait plus trop pourquoi, mais maintenant que son père venait de le lui suggérer… Juste par curiosité, juste pour voir quel vin il lui servirait. Un Français ? Ou alors quelque chose de totalement différent qui surpasserait tout les autres ? *w*…

- Hooow, je ne demande qu’a voir !

De toute manière, lorsqu’il y est question d’alcool, c’était assez simple de l’avoir. Mais bon. Qu’a cela ne tienne, il ne mettrait pas les pieds à l’Olympe si Héra était présente. Ils avaient beau dire qu’elle était sympa, ce n’était pas vraiment ce qu’il pensait… >.>… M’enfin. Après, il n’allait pas en vouloir à son père parce qu’il aimait cette déesse. Il faisait ce qu’il voulait… Tant qu’il n’essayait pas de le transformer en chèvre… Une nouvelle fois ._.’…

Bref, Didi finit par reprendre la parole, histoire de savoir une petite chose. Est-ce que c’était pour cela qu’il était descendu ? Enfin, est-ce que c’était à cause du conflit ? Était-il la pour calmer les esprits ? Lorsque le dieu des dieux répondit, Dionysos ne sut pas spécialement quoi penser. Non pas à cause des paroles de celui-ci, mais plutôt à cause du cosmo qui avait commencé à brûler méchamment et qui pouvait rapidement être une gène pour les simples clients du bar. D’ailleurs, les chevaliers présents dans la salle ne purent s’empêcher de jeter un bref coup d’œil dans la direction des deux dieux, histoire de voir ce qu’il se passait…
Et notre dieu de la vigne, se contenta de boire une nouvelle gorgé de son breuvage, alors que son unique œil restait fixé sur son père qui c’était finalement reprit pour finir par avouer qu’il n’aimait pas spécialement que certaine personne ce joignent à la guerre pour régler leurs affaires… Hmmm…

- Ba… Je ne vois pas trop ce que ça changerait. Ils font ça depuis des lustres déjà…

Pensif, le dieu reposa son verre sur le bar, et instinctivement, sa main vint se focaliser sur le pendentif qu’il portait autour du cou -Une panthère enlacé dans branches de vignes fleurie- venant jouer avec… Enfin enfin. Si lui était au courant de ce qu’il pouvait bien se tramer ? Pas le moins du monde. Les petites disputes sur les cotés, il n’avait jamais réellement fait attention. Après tout, il préférait s’occuper de sa propre petite vie, et de ce qu’il aimait. Point. Après, libre à ceux de se joindre à lui. Ou pas.

- M’enfin… Je n’ai jamais non plus était présent dans ce genre de clash, alors je crois pas être la personne la mieux informé de l’univers !

Et il finit par lâcher son pendentif pour venir reprendre son verre. Décidément, il n’était pas déçus de l’avoir ouvert, même si il aurait put encore vieillir un peu plus. Mais soit. C’était la vie, si on pouvait oser dire ça ~

[Désolé pour le retard X.x…]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: La suite de la tournée...(jeu de mots)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La suite de la tournée...(jeu de mots)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya R.P.G .:.Goldo Seinto.:.  :: Archives :: 

.:.Archives du Nouveau Forum.:.

 :: anciens R.P.
-